Décès, victimeC’est en début d’après-midi de ce mardi 23 février 2016, aux environs de 13 heures, que deux jeunes (Kémo et Vieux monémou) joueur de cartes ont été arrêtés par un certain nombre de jeunes des quartiers Nyen et Gonia qui les accusent de jouer les cartes le jour et voler les motos la nuit. Au final, un d’entre eux (Kémo) a succombé de ses blessures, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon le rescapé, appelé ‘’Vieux Monémou’’, âgé d’environ 35 ans, c’est une accusation pure et simple des jeunes : « je ne suis pas un voleur ! Tout le monde me connait dans l’activité de jeu de carte que je mène quotidiennement au vu et au su de toute la localité », a-t-il dit à la presse dont Guineematin.com à l’hôpital de N’zérékoré.

Interrogé sur le déroulement de la scène, Vieux Monémou, a expliqué : « Ce matin, il y a une femme qui est venue pour jouer. Au cours du jeu, elle a été battue selon les règles en la matière. N’étant pas contente, elle est allée chercher ces jeunes qui se sont jetés sur nous. Et, pris de peur, on a crié au secours. C’est après cet appel de détresse que la gendarmerie est intervenue. Mon petit, Kémo, qui a rendu l’âme, a été battu à Nyen par un autre groupe de jeunes. Et, c’est la police routière plus la CMIS qui sont intervenues. Mais, malheureusement, ce dernier n’a pas pu survivre malgré la participation des médecins de la région de N’zérékoré ».

Selon la police et la gendarmerie, interrogées sur ce sujet, aucune version claire n’est pour le moment disponible. « Mais, les enquêtes se poursuivent ».

À suivre !

De N’zérékoré, Saïd Kourouma pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin