contrôle, fonctionnairesLe ministère de la fonction publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration, à travers son inspection générale, a publié à Conakry le résultat provisoire de l’exécution du contrôle permanent des fonctionnaires et contractuels de l’Etat, a appris  Guineematin.com dans l’après-midi  de ce jeudi 25 février  2016  de l’inspecteur général du département de la fonction publique et de la modernisation de l’administration.

Selon Eugène Faliko Yomalo qui s’est exprimé au micro d’un reporter de Guineematin.com, cette opération  qui a été officiellement lancée dans la zone spéciale de Conakry le 22 novembre 2015 a permis de desceller deux mille quatre vingt dix (2 090) agents en situation irrégulière, notamment huit cent sept cent soixante quinze (875) agents déclarés décédés en activité.

« L’objectif de l’opération vise essentiellement à assurer l’existence physique effective aux postes de travail des fonctionnaires et contractuels permanents, éliminer les agents fictifs et mettre fin au paiement des salaires indus. Au total, deux mille quatre vingt dix (2 090) agents en situation irrégulière ont été détectés au terme du contrôle effectué par les  vingt sept superviseurs déployés pour les départements, Gouvernorat et les 5 communes de Conakry. Nous avons dans ce lot huit cent soixante quinze (875) agents déclarés décédés en activité, 548 autres agents ont abandonnés les postes, 667 étaient absents pendant le contrôle, 390 agents atteints d’incapacité physique ou mentale, 502 agents en formation, 137 en mission 164 agents qui ont pris des disponibilités, 568 agents en détachement, 135 agents bénéficiaires de congé maternité et enfin 641 agents de congé de maladie », a expliqué monsieur Eugène Faliko Yomalo.

Des mesures répressives pourraient être prises les prochaines semaines contre les agents concernés par ces cas d’irrégularité, a annoncé l’inspecteur. Le résultat définitif de cette opération de contrôle parviendra à la commission technique du ministère au cours de cette semaine qui s’achève, a rassuré l’inspecteur général  Eugène Faliko : « Les rapports définitifs commenceront  à parvenir à la commission technique de suivi à partir de ce 25 février 2016 pour la zone spéciale de Conakry et le 11 mars 2016 pour l’intérieur  du pays ».

Kolouba Koivogui pour Guineematin.com

Tel. : 624 21 00 81

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin