Cellou Dalein DialloAprès la période de deuil, l’UFDG, la première force politique de l’opposition guinéenne, a organisé son assemblée générale ordinaire à son siège national à Commandanyah, la première depuis la mort de notre confrère, Elhadj Mohamed Diallo, a appris Guineematin.com de bonnes sources.

Présidée par Elhadj Cellou Dalein Diallo, l’assemblée générale a enregistré la présence d’une foule nombreuse de militants et sympathisants. Tout a commencé par l’observation d’une minute de silence à la mémoire d’Elhadj Mohamed Diallo, le journaliste qui a été tué le 05 février dans une rixe qui a opposé partisans de Cellou Dalein et de Bah Oury, le désormais ex vice-président de l’UFDG, quand ce dernier a voulu forcer l’entrée à la réunion du bureau exécutif de ce jour.

Selon Alpha Boubacar Bah, responsable de la communication qui a parlé à Guineematin.com, plusieurs sujets étaient inscrits à l’ordre du jour : l’affaire Bah Oury, l’impérieuse nécessité de baisser le prix du carburant en Guinée, le nouveau chronogramme que veut « imposer » la Commission Electorale Nationale Indépendante…

Sur le cas Bah Oury, le président de l’UFDG a expliqué que c’est désormais une page tournée, ajoutant que c’est une machination du pouvoir qui a réussi aussi à faire quitter le navire des gens comme Saliou Bela et Yari Biriki.

Aux dires de Mr Bah Boubacar, Cellou Dalein a regretté le refus du gouvernement de diminuer le prix du carburant à la pompe, tout en dénonçant la « mauvaise gestion » qui a conduit à la situation qui prévaut actuellement dans notre pays. Et, comme on le sait, l’opposition porte désormais le flambeau de la réduction du prix qu’elle exige du gouvernement.

S’agissant du nouveau chronogramme de la CENI, le chef de file de l‘opposition a expliqué aux militants que l’opposition n’acceptera pas la violation des accords du 20 août 2016, qui prévoyaient la tenue des élections communales à la fin du mois de juin de l’année en cours. L’opposant a donc dénoncé le nouveau chronogramme qui rejette les élections communales au mois d’octobre au plutôt…

Il a été demandé aux militants du parti et à tout le peuple de Guinée de rester mobilisés pour revendiquer contre les « agissements » de la CENI. Mais, précise-t-on, une mobilisation qui ne vise pas à casser ou à vandaliser quoi que ce soit.

A la suite du président du parti, un influent militant de l’UFDG vivant à Atlanta, aux Etats-Unis, n’a pas manqué, au cours de l’assemblée générale de ce samedi, de dénoncer « l’ingratitude » de Bah Oury quand il affirme qu’il n’a pas été suffisamment soutenu par le parti lors de son exil.

El hadj Kabirou  a expliqué comment il a reçu des instructions du président du parti pour débloquer de l’argent et assister Bah Oury pendant la dure épreuve qu’il a endurée. Et, d’ajouter que des militants fortunés du parti, vivants à Dubaï et en Chine, avaient reçu les mêmes instructions et s’étaient exécutés aussitôt pour appuyer Bah Oury.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin