Louceny Nabé, Gouverneur de la BCRGEn prélude à la célébration du 56ème anniversaire de la monnaie guinéenne demain, 1er mars 2016, le gouverneur de la Banque Centrale (BCRG), Dr Louncény Nabé,  a fait une déclaration dans l’après-midi de ce lundi 29 février 2016, a constaté Guneematin.com, à travers un de ses reporters.

La dynamique vise à faire l’état des lieux de la monnaie guinéenne et dégager les perspectives de l’année en cours.

D’entrée de jeu Dr Louceny Nabé a fait un rappel historique de l’évolution de la monnaie guinéenne de 1960 à 1985. Selon lui, au cours de cette période « la Guinée a mis en œuvre une politique monétaire qui visait à assurer la stabilité de la valeur interne et externe à travers la lutte contre l’inflation, la recherche de l’équilibre de la balance des paiements, du développement et de la croissance économique », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, pour ce qui est de l’année écoulée, le gouverneur n’a pas manqué de rappeler les efforts consentis par son institution pour parvenir à une « bonne conduite de la politique monétaire et de change » tout comme la transparence de ses activités.

Selon Dr Louncény Nabé, « les acquis en matière de stabilité des prix ont été maintenus. Le taux d’inflation s’est établi à 7,3 % à la fin décembre 2015 contre 9 % à la même période de l’année 2014 », a-t-il précisé. Courant 2015, ajoute Mr Nabé, 229,12 millions de dollars US ont été allouées aux banques commerciales contre 211,34 millions de Dollars pour 2014.

Le gouverneur a énuméré les actions réalisées, allant de la supervision des institutions financières à l’appui aux petites et moyennes entreprises, en passant par la révision du code des assurances et la promotion des institutions de micro-finance.

Dr Lounceny Nabé a également évoqué les relations de la banque centrale aussi bien avec les institutions africaines (Zone Monétaire Ouest Africaine) que celles de Breton Woods. Sur ce point le gouverneur a fait savoir que si la Guinée parvient à mettre en œuvre les reformes contenues dans lacord avec le FMI et la Banque Mondiale, notre pays pourrait bénéficier d’un 7ème décaissement estimé à 26, 5 millions de dollars.

Le gouverneur n’a pas occulté l’impact de la maladie à virus Ebola sur les activités économiques, notamment la prime de change par rapport au dollar qui est passé de 2,5% en 2014 à 7,8% en 2015.

Quant aux perspectives pour l’année en cours, Dr Nabé a annoncé une batterie de mesures eu égard à la situation difficile de notre économie. Il s’agira : de poursuivre les reformes à l’interne de la BCRG, d’aider au financement du secteur privé (notamment les PME), de poursuivre la supervision et le contrôle des institutions de micro finance et d’assurances, de démarrer l’étude de faisabilité de la bourse des valeurs….tout un programme.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin