la maison des jeunes de KankanDans la matinée de ce Dimanche 28 Février 2016, M’Bemba Alpha Kabinet Kaba, le « Soto Kemo » a convoqué un conseil des sages, élargi à toutes les composantes sociales de la ville. C’est l’enceinte de la grande Mosquée de Kankan qui a servi de cadre à cette rencontre.  

Ce conseil qui s’est tenu de 9H30 à 11H45 a permis de faire le diagnostic des principaux problèmes qui préoccupent les consciences collectives de la population Batè. Pour impliquer tout le monde à la recherche de solution, ce conseil a réuni l’essentiel des composantes sociales de la ville. Ce sont, entre autre : les communautés de la Basse cote, du Fouta, de Bassando-Tron-Konia, de la Forêt, de Dabola-Woulada, de Wassouloun, Menden-Siguiri, Sankaran, les (24) villages de Batè dont les (12) villages peuls, les confessions religieuses et les associations des femmes.

Essentiellement, ce conseil a débattu de :

  • l’égarement de la jeunesse de Kankan ;
  • les incendies des deux établissements scolaires (les Lycées Almamy Samory Touré et Alpha Yaya Diallo), le mois passé ;
  • l’incendie d’une mosquée à Djansoumana…

Au nom du « Soti Kemo », Elhadj Fanta Mady Kaba, l’orateur principal, Ringo Kaba, a fait le décor de la situation. Dans son intervention, il a montré que Kankan est en déperdition des valeurs qui lui était tant chère. C’est pourquoi, les sages ont estimé qu’ils ne doivent pas croiser les bras pour attendre que la situation pourrisse. Il faut qu’ils jouent leur rôle régalien : celui de régulateur la société.

Dans sa brève intervention, il a indiqué la responsabilité ou tout au moins la solution de tous les maux dont souffre Kankan incombe à ceux et celles qui habitent Kankan sans exception.

L’ensemble de ces communautés, associations et confessions qui sont intervenues ont pointé du doigt l’égarement dont sont victimes les jeunes de Kankan. Et l’irresponsabilité des parents a été mise en cause. « La famille a totalement démissionné, elle n’éduque plus. Et, l’école qui devait se relayer est aussi pire ! Elle n’éduque pas et n’instruit même pas », ont dénoncé les intervenant. Et, l’assistance a condamné avec fermé le comportement de la jeunesse de Kankan, les crimes, les formes de délinquance (les vols à main armée, les braquages, les viols, les enlèvements d’enfants et la destruction des biens et édifices publics).

Finalement, le conseil a décidé de ne plus interférer dans les affaires judiciaires. Les affaires qui sont en justice doivent suivre leur cours normal, notamment le cas des incendies des lycées et la mosquée de Djansoumana.

Les invités ont tour à tour invité le patriarche à agir conséquemment pour sauvegarder la paix et la quiétude sociale, garant de tout développement social et économique. Ils ont ensuite rappelé qu’ils se soumettront au contenu de cette décision.

A rappeler que cette rencontre a connu la présence du chef de cabinet Almamy Sambaly Camara représentant de Monsieur le Gouverneur de Région et du Président de la délégation spéciale de la ville de Kankan.

De Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin