opposition, déclarationComme nous l’annoncions précédemment, les principaux dirigeants de l’opposition guinéenne (une vingtaine de partis) étaient en conclave dans la matinée de ce lundi 29 février 2016 au QG de l’UFDG, à Hamdallaye CBG. Au sortir de cette rencontre, les opposants au régime Alpha Condé ont annoncé la mise en place d’une commission chargée de préparer les manifestations politiques qui pourraient reprendre très bientôt sur les voies et places publiques, a appris Guineematin.com, à travers son reporter qui était sur place.

Dans sa déclaration à la presse, l’honorable Aboubacar Sylla, porte parole de l’opposition guinéenne, a démenti la participation de l’opposition à l’élaboration du chronogramme contesté des élections locales à Kindia.

Comme on le sait, c’est à l’issue d’une rencontre de cinq jours (du 15 au 20 février 2016) à Kindia que la CENI a rendu public son chronogramme qui reporte les élections locales à octobre au plutôt, contrairement aux accords du 20 août 2015 qui prévoient ces élections avant la fin du premier semestre de cette année.

C’est ce que l’opposition dénonce, disant que la CENI aurait pu, si elle rencontrait des obstacles et des contraintes, expliquer cela aux partis politique au lieu de décider elle seule et seulement à son niveau de reporter les élections…

Désormais, les opposants exigent non seulement le respect du délai des élections, et aussi la reforme de la CENI qu’ils trouvent caporalisée par l’exécutif. Mais, en plus, l’opposition guinéenne réclame la baisse du prix du carburant à la pompe, conformément à la baisse du prix du baril sur le plan international.

C’est donc pour avoir des réponses satisfaisantes à toutes leurs demandes que les opposants guinéens ont annoncé pour très bientôt une série de manifestations politiques, le seul moyen, selon eux, d’obtenir des concessions du gouvernement.

De retour du QG de l’UFDG, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin