Association des victimes du Camp Boiro« C’est le lieu de rappeler que le choix d’évoluer en marge de la zone CFA fut imposé par les circonstances et endossé par des patriotes sincères dont l’engagement nous permit de relever le défi qui tenait de la gageure pour la toute jeune République de Guinée », rappelle l’association des victimes du Camp Boiro, dans sa déclaration de ce 1er mars 2016, à l’occasion du 56ème anniversaire de la monnaie guinéenne.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de cette déclaration :

Ce 1er mars marque le 56 ème  anniversaire de la création de notre monnaie nationale. C’est le lieu de rappeler que le choix d’évoluer en marge de la zone CFA fut imposé par les circonstances et endossé par des patriotes sincères dont l’engagement nous permit de relever le défi qui tenait de la gageure pour la toute jeune République de Guinée.

C’est dire tout ce que le franc guinéen doit à l’engagement des précurseurs de la gouvernance monétaire depuis le 1er mars 1960.

En particulier, l’AVCB tient à commémorer ceux des premiers gouverneurs qui ont été  victimes du camp Boiro, en demandant à tous nos compatriotes de s’incliner devant leur mémoire.

Faut-il rappeler à nos compatriotes qu’aujourd’hui encore, que deux de ces patriotes émérites sont encore dans les fosses communes des charniers de la dictature de Sékou TOURE ?

Ces gouverneurs, qui ont porté haut la bataille pour la viabilité de l’instrument de souveraineté que demeure notre monnaie nationale et dont nous évoquons ici la mémoire sont restés à ce jour sans sépulture digne de leur condition de simples êtres humain, comme tant d’autres victimes du camp Boiro.

Il s’agit de :

Baldet Ousmane                   Vice Gouverneur 1960 – 1963 ; Gouverneur 1963 – 1965

CAMARA Balla                      Gouverneur 1969 – 1970

Elhadj Mamadou FOFANA Vice             Gouverneur 1963 – 1969

 .                                                                                    Le Président de L’AVCB

        Mr. KEITA Sidikiba

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin