UFDG, Cellou Dalein DialloL’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG se déroule comme d’habitude au siège national du parti, à Commandanya, sous la présidence de Cellou Dalein Diallo, président du parti, entouré de ses plus hauts cadres comme Docteur Fodé Oussou Fofana, revenu d’un mois de séjour en Europe, monsieur Kalémodou Yansané et autres sympathisants comme l’écrivain Thierno Monenembo, a constaté Guineematin.com à travers ses deux reporters qui sont sur place.

Dans son discours de circonstance, le président de l’UFDG a remercié les fédérations venues de l’intérieur pour leur soutien au parti dans l’épreuve qu’il vient de traverser. Mais, Cellou Dalein Diallo a enchaîné que ce que les gens ont appelé crise n’en est pas une : « Il n’y a pas de crise à l’UFDG », a-t-il lancé.

Parlant de la cherté de la vie qui frappe actuellement les Guinéens, le chef de l’opposition a dénoncé la gabegie financière qui en a été à la base et dit qu’on ne devait pas nous faire payer le prix de la mauvaise gouvernance.

Concernant le prix du carburant, Cellou Dalein Diallo a estimé que le gouvernement n’a pas raison de garder le même prix, alors qu’il a signé la flexibilité avec les syndicats. « Sur les 8 000 francs guinéens par litre, il y a 4 000 francs de taxes », a rappelé l’opposant, demandant à ses militants à se préparer pour le combat qui doit continuer pour la démocratie dans notre cher pays.

A suivre !

Du siège de l’UFDG, Mamadou Mouctar Barry et Abdoulaye Oumou Sow

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin