Taxis-motosLa délégation spéciale de la commune de Lola vient de prendre des mesures, notamment le port de gilet. L’objectif visé par cette décision vise à sécuriser et pouvoir identifier tous les chauffeurs de taxi-moto. Les deux syndicats de taxi moto « Lega » et « Nimba » se félicitent de cette nouvelle mesure qu’ils appuient, a appris Guineematin.com de source locale.

Selon le président de la délégation spéciale de la commune, monsieur Tayi Jules Doré, « le port de gilet permet d’identifier les taxis-maîtres. Cela permet à la population de savoir qui est taxi-maitre et qui ne l’est pas. Parce qu’il y a des citoyens qui montent derrière les brigands se disant taxis-maîtres, mais avec le gilet et le numéro cela permet désormais de connaître le groupe syndical auquel le taxi-maître relève ».

Monsieur Tayi Jules a ajouté que cette mesure permet aussi de différencier les syndicats des taxis-motos, Lega et Nimba pour le payement des taxes, parce qu’il y a souvent la confusion sur le terrain.

A en croire monsieur Jules Chérif, secrétaire du groupe syndical Nimba, cette mesure est satisfaisante et cela permet de cerner certains taxis-maitres non enregistrés ou des taxis-maitres clandestins. Les deux groupes syndicaux Lega et Nimba ont décidé de mettre un comité de surveillance pour le port du gilet. Par contre, certains taxis-maitres qui n’ont pas encore payé leur gilet demandent un peu de temps.

A rappeler que cette nouvelle décision a été prise avec l’accord des responsables des quartiers, les transporteurs routiers. Pour sa part, la population dit être très heureuse de cette mesure qui permet désormais de ne plus confondre les conducteurs de moto.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Tél. : 623026110

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin