Port, Kamsar, BokéLe secrétaire général du Ministère de la Pèche, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime (MPAEM), Alpha Oumar Manè a procédé mercredi, 09 mars 2016, à Kamsar dans la préfecture de Boké, au lancement officiel de la campagne du Mano filament en présence de la communauté des pêcheurs de cette localité, rapporte le correspondant régional de l’AGP.

La lutte contre la Pêche illicite non réglementée et les nouvelles mesures envisagées, étaient au centre des débats.

La communauté des pêcheurs de la Commune Rurale (CR) de Kamsar s’est engagée pour le respect des recommandations.

Située au nord de Conakry, la capitale guinéenne, la CR de Kamsar est un centre de pêche par excellence, où vivent plus de huit mille pêcheurs venant de divers horizons, favorisant l’existence de plusieurs sociétés de pêches. Les pêcheurs artisanaux évoluent dans un désordre total avec des mauvaises pratiques utilisées.

Conscient de ce danger, le MPAEM a initié le lancement au niveau de l’ensemble des débarcadères du littorale, la campagne du Mano filament.

Dans son message, le secrétaire général du MPAEM, Alpha Oumar Manè a indexé du doigt tous les effets négatifs de la pêche illicite avec l’utilisation du Mano filament. Il a exigé le respect des mesures hygiéniques, la lutte contre la mauvaise pratique des engins de la pêche, le contrôle de l’évolution des sociétés de pêches.

A cet effet, les membres de la Confédération Nationale des Pêcheurs et Exportateurs de Guinée (CONAPEG), les chefs de ports et les membres des Comités de débarcadères ont été invités à appliquer strictement ces nouvelles mesures.

Le président de la Coordination des Débarcadères de Boké (CDB), Morlaye Foté Camara a, de son côté, invité ses collaborateurs, au respect de ces recommandations pour l’intérêt de tous, mais surtout pour une visibilité du Port de Kamsar.

AGP/10/03/016

MB/MKC/FDF/ST

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin