Ousmane Gaoual Diallo, député UFDGDans une interview accordée à Guineematin.com ce mercredi 10 mars 2016, l’honorable Ousmane Gaoual Diallo a dénoncé l’immixtion du ministre de la justice dans les affaires judiciaires et son silence dans l’affaire général Nouhou Thiam et Cie.

« J’ai estimé, après le verdict sur l’affaire Nouhou Thiam et ses coaccusés, qu’il y avait des interrogations légitimes qu’un élu du peuple où tout autre citoyen pouvait avoir. La première interrogation, c’est la composition même du tribunal qui a jugé le général. Parce que dans le code militaire, il est clairement indiqué que pour juger un prévenu, il faut avoir son grade où un grade supérieur. Mais comme on le sait, le général a été jugé par des colonels. La deuxième chose, je me suis interrogé sur la peine qui leur a été infligé : cinq ans de prison. Quand on sait que la peine maximale pour ce genre de forfaiture est de deux ans maximum. Alors j’ai été choqué de voir que le ministre n’ai pas dit un seul mot. Peut-être qu’il ne peut pas modifier la décision de la cour, mais néanmoins il a le droit de s’indigner de la décision prise par un juge quand elle ne respecte pas le cadre légal», a expliqué honorable Ousmane Gaoual Diallo.

Réagissant sur le communiqué du ministre de la justice contre sa personne et l’immixtion de son département dans les affaires judiciaires, l’élu uninominal de Gaoual a dit : « Le ministre doit savoir que quand il parle d’Ousmane Gaoual, il ne parle pas d’un délinquant, mais d’un député qui est investi par le peuple au même titre que le président de la république. Donc il ne peut pas poursuivre un citoyen, moins qu’un député de la république. Il ne peut que saisir le procureur de la république, qui va décider de poursuivre ou non tel ou tel individu. Donc il n’a ni le pouvoir, ni les moyens de lever mon immunité parlementaire. Il ne peut qu’instruire un magistrat de le faire. Mais cela va montrer à l’opinion internationale que les magistrats guinéens ne sont pas indépendants, la justice n’est pas indépendante. Ses déclarations affaiblissent la justice guinéenne», a ajouté notre interlocuteur.

Par ailleurs, le député uninominal de Gaoual a annoncé vouloir demander à l’opposition guinéenne de récuser le ministre de la Juste, maitre Cheick Sakho dans le dialogue politique inter guinéen, à cause de son incompétence à faire preuve de neutralité dans les affaires juridiques…

Enfin, interrogé sur une possible dictature naissante au sein de l’UFDG, après l’exclusion du vice-président Bah Oury, honorable Ousmane Gaoual Diallo a dit : « Cellou Dalein peut essayer d’être dictateur, il verra avec nous de la résistance. On ne peut vouloir de la démocratie et de son contraire ».

Guineematin.com vous proposera, dès que possible, l’intégralité de cette interview en vidéo :

Réalisée par Mamadou Mouctar Barry et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin