Elhadj Diakem-Mady Diaby, le président de l’Association des Volontaires pour le Développement de ToubaAprès le passage de madame Diaby Lafoulé Fofana, épouse d’Elhadj N’Famady Diaby, PDG de la radio Kamoula FM, interpellé et gardé à Gaoual comme une vingtaine d’autres citoyens de Touba, Guineematin.com a reçu Elhadj Diakem-Mady Diaby, le président de l’Association des Volontaires pour le Développement de Touba, le mercredi 2 mars 2016 pour dire « sa part de vérité » dans le litige qui entoure la construction de la mosquée de Touba.

D’entrée de jeu, Elhadj Diakem-Mady Diaby a dit avoir respecté comme il le fallait la procédure traditionnelle de construction à Touba, notamment en envoyant la cola à toutes les familles, à commencer par Calife Général. « Depuis novembre 2014, nous avons commencé les contacts avec le Khalif général de Touba et toutes les familles pour les informer de notre souhait de construire la mosquée. Le Khalif nous a orienté vers le grand imam, qui à son tour nous a demandé d’attendre. Mais, à notre fort étonnement, aucune réponse ne venait de leur part », a-t-il rappelé.

En attendant la possibilité de poster les autres tranches, Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la première tranche vidéo de notre entretien avec Elhadj Diankem-Mady Diaby :

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin