oppositionAu sortir de leur réunion de ce lundi 21 mars 2016, les leaders de l’opposition guinéenne ont annoncé deux journées « ville morte » les mercredi 30 et jeudi 31 mars sur toute l’étendue du territoire guinéen pour exiger la baisse du prix du carburant à la pompe, a appris Guineematin.com à travers deux de ses reporters qui étaient au QG de l’UFDG.

Selon le porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, l’opposition ne peut qu’aller une vitesse supérieure face au silence arrogant du gouvernement qui a refusé la moindre réaction après leur demande d’une baisse du prix des produits pétroliers conformément à la baisse du prix du baril sur le plan mondial.

Répondant à ceux qui estiment que cette revendications est plus syndicale que politique, le porte parole de l’opposition guinéenne a indiqué qu’ils agissent au nom et pour le compte de millions de leurs militants et sympathisants qui sont tous concernés par la cherté de vie, contrairement au syndicat qui ne revendique que pour le peu de travailleurs syndiqués.

En outre, l’honorable Aboubacar Sylla a annoncé une lettre que l’opposition va adresser au Premier ministre, qui est constitutionnellement le président du cadre du dialogue pour réclamer l’ouverture d’un cadre de dialogue politique pour discuter des revendications politiques.

Enfin, l’opposition a promis d’animer une conférence de presse le jeudi 24 mars pour expliquer de long en large le bien-fondé de leurs revendications et le processus de ses actions en cours.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo et Abdoulaye Oumou Sow reviendront plus largement sur cette rencontre de l’opposition pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin