TPI KankanCe jeudi du 21 Mars 2016, monsieur Taliby Dabo, le PDG du groupe de presse Baobab FM et Faso TV (ancien directeur de campagne du RPG arc-en-ciel à Kankan), a comparu devant le Tribunal de Première instance de Kankan, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses correspondants locaux.

C’est à 10H 21mn que les audiences ont commencé devant une foule nombreuse (vieilles femmes, vieux et jeunes) venues accompagner Taliby Dabo. Pour ce procès, un important dispositif sécuritaire composé essentiellement de policiers du CMIS, de la gendarmerie a été mis en place.

Comme on l’avait écrit précédemment, monsieur Taliby Dabo est poursuivi devant le tribunal pour usurpation de titre et fonction, une infraction prévue et punie par l’article 262 du code pénal.

Dans son intervention d ce matin, le ministère public a dit que Dabo a fait une immixtion dans les affaires judiciaires en accédant à la maison centrale de Kankan le lendemain de de l’assassinat du jeune commerçant Mamoudou Condé, le 17 janvier dernier. Il a indiqué aussi qu’après avoir  accédé à la maison centrale de Kankan, Dabo a fait un direct à sa radio où il a dit qu’il a fouillé toutes les cellules de la maison centrale, mais que les présumés assassins de Mamoudou ne s’y trouvaient pas. En outre, le procureur, Babady Camara, a également indiqué que Dabo ne s’est pas limité là, au retour à son bureau, il a fait une déclaration à sa radio et à sa télé pour annoncer que « les coupables seront arrêtés, jugés et tués ». Or, selon le Ministère public, Dabo n’est investi d’aucune autorité pour agir à tel degré.

Après une trentaine de minutes de contradiction, les débats ont été interrompus du fait des troubles occasionnés par les accompagnateurs du prévenu. Un moment, ils applaudissaient à tout rompre devant les propos plaisant des avocats de la défense et un autre moment ils criaient  à gorge déployée devant les propos du Ministère public. C’est après plusieurs négociations que les activités ont repris.

Selon l’un des trois (3) avocats de Dabo, leur client ne se reproche rien ! Il n’a commis aucune infraction et l’infraction pour laquelle il comparait n’a aucun fondement juridique, car selon la loi chacun a le droit d’accéder à la maison centrale. Et, mieux, continuent l’avocat, Taliby, à travers cette action, a pu faire éviter le pire à Kankan ce jour. Il dira d’ailleurs que les gens sont jaloux de la popularité de Dabo. C’est pourquoi on veut à tout prix le salir et honnir à Kankan.

Pourtant, à la fin des débats, le procureur a requis un an de prison contre Taliby Dabo pour son accès à la maison centrale, sans aucun titre ni mandat d’une autorité compétente et le fait de tenir des propos à l’antenne dont il n’a pas la compétence…

TPI Kankan 1Dans la rue, devant le tribunal, des jeunes gens qui se sont regroupés pour soutenir l’accusé scandaient des slogans : « libérer Taliby Dabo ! Justice menteuse !»…

Après près d’une heure de délibération, vers 16 heures 30 mn, le Tribunal a prononcé la peine de Taliby Dabo en le condamnant à six mois de prison assortis de sursis. Une peine que les avocats de la défense comptent attaquer dans les prochains jours.

De Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin