Mohamed Lamine Kaba du parti FIDELAu lendemain de l’annonce de deux journées ville morte, Guineematin.com a reçu à son siège le président du parti FIDEL (Force des intègres pour la démocratie et la liberté), monsieur Mohamed Lamine Kaba. « Tant que l’opposition ne marchera pas pour exiger justice pour les victimes des manifestations politiques, le parti FIDEL ne s’associera pas aux manifestations », a dit le leader.

Rappelant le cas d’une soixantaine de personnes tuées lors des manifestations politiques passées et des centaines de blessés dont certains sont paralysés à vie, monsieur Kaba a cité l’exemple du jeune Thierno Sadou Barry, un menuiser de 24 ans qui a été atteint par balle et abandonné, alors que sa pauvre maman n’a que lui comme fils.

Dans le même ordre d’idées, le président du parti FIDEL  a dénoncé la promotion des personnes citées dans les massacres du 28 septembre comme Tiegboro Camara, Pivi et autres Mathurin Bangoura, qui a été récemment promu gouverneur de la ville de Conakry.

Parlant de la gestion des élections par la CENI, Mohamed Lamine Kaba a estimé qu’il n’y a actuellement aucune différence entre les élections gérées par l’Administration ou par une structure intermédiaire comme la CENI qui donne de la crédibilité au jeu électoral, alors qu’il n’en est rien. Il estime qu’on devrait dissoudre la CENI pour confier l’organisation des élections à l’Administration du territoire. « Nous sommes en train d’enrichir des malhonnêtes », a-t-il regretté, rappelant que tous ceux qui ont dirigé la CENI ont fait preuve de partialité et de mauvaise foi, alors qu’ils proviennent tous de la société civile.

Egalement, le président du parti FIDEL a rappelé que les commissaires qui ont récemment trahi leurs partis d’origine à l’opposition sont pourtant des proches parents des leaders de ces partis. Monsieur Kaba a donc indiqué que la Guinée économiserait assez d’argent et en même temps l’administration serait responsable de tout ce qui adviendrait d’une organisation des élections, si elle c’est elle qui gère le processus.

Concernant la préparation des élections locales à venir, Mohamed Lamine Kaba a dit que son parti est déjà fin prêt pour la conquête des suffrages des Guinéens, en n’excluant de même pas des alliances dans certaines communes du pays avec des partis qui en exprimeront le désir.

Guineematin.com vous proposera l’intégralité de cette interview (y compris en vidéo) dès que les conditions techniques nous le permettront

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin