Cellou Dalein DialloDivision au sein de l’opposition (cas de Lansana Kouyaté et de Jean Marc Telliano), pourquoi des journées « ville morte » au lieu des habituelles manifestations… les journalistes ont chercher à poser plusieurs questions que les opposants essayent de répondre, a constaté Guineematin.com à la Maison de la presse.  

A quelques jours de la signature de la charte on constate des défections pourquoi ?

Voici les réponses du porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla :

Il faut bien préciser que Lansana Kouyaté n’a pas signé la charte. Et, Telliano n’a pas quitté l’opposition. Il y a juste un petit problème dont la résolution est prévue dans cette charte. Très bientôt, nous espérons les retrouver parmi nous.

Pourquoi le chef de file de l’opposition n’a toujours  pas pris fonction ?

C’est a l’exécutif qu’il faut poser la question parce que c’est lui de mettre en œuvre ce que cette loi prévoit (Sylla)

Pourquoi l’opposition conteste la CENI centrale et participe à la mise en place des démembrements ?

L’opposition a choisit la ville morte parce que seule l’Ufdg a des militants ?

Non ! L’opposition est un ensemble. Il faut comprendre que cette lutte n’est pas politique, elle est sociale, a notamment dit Aboubacar Sylla, avant de passer la parole au président de l’UFDG.

Cellou Dalein, chef de file de l’opposition :

Sur les raisons des manifestations, alors que nous étions en plein Ebola, le gouvernement s’organisait à faire sortir beaucoup d’argent en octroyant des marchés gré à gré à quelques proches. Lorsque le fonds monétaire international était venu, le gouvernement a donné des informations erronées. Quand le fonds monétaire international s’est rendu compte qu’ils ont donné des données erronées, la pauvre Maldho Kaba (NDLR : ministre de l’Economie et des finances) s’est  fondue et a plaidé coupable. Ils ont pour argument Ebola. Selon eux, c’est Ebola qui a affolé les cadres de la Banque centrale et du ministère. Le gouvernement a payé des entreprises sans que le travail ne soit effectué. Ils ont promis de faire des audites, mais je sais qu’ils n’osent pas les publier…

A suivre !

Abdoulaye Oumou Sow et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin