TranscoA travers  un point de presse organisé ce jeudi 24 mars 2016  à Conakry, la Société Transco a livré ses éléments de réponse sur les accusations  de la société Hamana dans l’affaire de 27 mille tonnes de riz l’opposant aux sociétés Transco et Safricom, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters qui était cet après-midi à la Maison de la presse.

Dans son intervention, le responsable administratif et financier de la Société Transco, Kader Keita, a dit que dans  cette affaire, le PDG de la société Hamana, Mohamed Kourouma, n’a pas dit la vérité : « le PDG de Hamana avait déclaré que le navire avait 32 mille tonnes, tandis que la cargaison ne contenait que 27 mille tonnes », a dit monsieur Keita.

« Hamana a présenté à Transco un ensemble de connaissements (documents) de 22 000 tonnes sur le compte de ce navire contenant 27 000 tonnes de riz. Et, pour les 5 000 tonnes de riz, c’est la Société Safricom qui en est propriétaire et a présenté à Transco le connaissement original à cet effet », a-t-il expliqué.

Ainsi, Kader Keita a mis au défi la Société Hamana de produire à la presse écrite les connaissements de la totalité des 27 mille tonnes endossés à son profit. « Nous savons que Hamana ne pourra jamais produire de tels documents pour la simple et bonne raison que c’est la Société Safricom qui détient un connaissement original de cinq mille tonnes qui lui appartient sur la totalité des 27 mille tonnes. Ceci prouve une fois encore que la société n’a jamais été propriétaire de plus de 22 000 tonnes de ce navire », a précisé ce responsable administratif de Transco.

Enfin, Transco accuse par ailleurs la Société Hamana de l’avoir pas payé cinq milliards de francs guinéens au titre de la prestation et de magasinage de  son sucre en novembre 2011 et de son riz  en 2013.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/654 416 922

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin