Mali, YemberingFiché au grand banditisme, Mountagha Diallo, jusque-là très recherché par les services de sécurité, a été appréhendé le mercredi 16 mars 2016 à Boullèrè dans la sous préfecture de Dougoun Tounny,  préfecture de Mali. L’arrestation a été rendue possible grâce aux services de sécurité de Yembering, appuyés des agents du camp militaire d’infanterie de Mali, a appris Guineematin.com d’une source officielle.

Mountagha Diallo, âgé de 32 ans, est accusé de vols, de destructions de biens d’autrui, de brigandage et de tendre des guet-apens. Avant son arrestation, le mercredi 16 mars 2016, à Boullèrè, Mountagha Diallo exerçait ses activités criminelles dans divers pays, notamment en Guinée, au Sénégal et en Gambie, dit-on. Après ses forfaitures, le repris de justice changeait chaque fois de pays pour éviter de tomber dans les mailles des services de sécurité. Avant chaque opération, ce bandit de grand chemin créait un incident pour faire occuper l’opinion afin d’agir en toute tranquillité.

Interrogé sur les circonstances de l’arrestation de Mountagha Diallo, le sous-préfet de Yembering, Daouda Kanté, a confié à Guineematin.com ceci : «je l’ai connu quand j’étais encore sous-préfet à Dougoun Tounny, il y a 3 ans. Ce sont des commerçants qui ont été victimes de vols effectués par le même Mountagha. Entre-temps, ils sont venus se plaindre à mon niveau et m’ont demandé de l’aide pour mettre mains sur lui. Connaissant le physique et la grande force qui le caractérisent, j’ai donc sollicité l’appui des militaires du camp de Mali. Arrivés à Boullèrè, les services de sécurité ont pu le retrouver. Lorsque Mountagha a aperçu ces derniers, il a d’abord pris la fuite. Mais, heureusement, les agents de sécurité ont pu le pourchasser et l’ont finalement arrêté dans la course. Ils l’ont enchaîné et l’ont ramené à Yembering où il a été éphémèrement incarcéré à la police », a confié M. Daouda Kanté, se réjouissant de cette arrestation. « Depuis plus de 3 ans, j’ai essayé de mettre mains sur ce malfrat, mais en vain. Savoir qu’il n’erre plus dans la nature est donc une immense joie pour moi », a ajouté le sous-préfet de Yembering.

Aux dernières nouvelles, Mountagha Diallo, a été déféré au camp militaire d’infanterie de Mali où il est actuellement détenu. Selon le sous préfet de Yembering, Mountagha a également été incarcéré à Labé où il devait purger une peine de 3 mois. Malheureusement, poursuit le sous-préfet, il s’est échappé de cette prison par on ne sait quel moyen. Une thèse rejetée par le présumé criminel qui soutient mordicus avoir purgé sa peine de 3 ans à la prison civile de Labé.

Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin