agression (1)Après le  match de la neuvième journée du championnat national de notre pays, entre le Gangan FC de Kindia et l’association sportive de  Kaloum à Kindia, dans l’après-midi de ce jeudi 24 mars 2016, des agents de la gendarmerie de l’escadron mobile n°7 de Kindia se  sont mis à maltraiter certains citoyens et agresser physiquement  les journalistes dans l’exercice de leur métier, a constaté  Guineematin.com,  à travers un de ses correspondants locaux.

C’est à l’issue du match Gangan  FC d Kindia contre As Kaloum, qui s’est  soldé sur le score de zéro but partout que les  hommes sensés  mettre  de l’ordre dans la cité se sont mis à maltraiter des pauvres citoyens comme des animaux. Cette  horrible scène s’est déroulée à la rentrée principale  du stade Fodé Fissa de Kindia, en présence d’un reporter de Guinéematin.

agression (2)Tout est parti du départ du bus qui transportait les membres du club de Kaloum quand les fans du cuit rond ont voulu prendre des photos de ce magnifique bus que les gendarmes se sont mis à lancer du gaz lacrymogènes pour disperser la foule, avant de commencer à s’attaquer aux jeunes. Ces  pauvres innocents ont  été victimes de plusieurs coups de matraques et de brodequins. Et, certains ont vu leurs téléphones volés par les gendarmes avant de les embarquer en destination de la gendarmerie mobile n°7  de Kindia.

Un citoyen  qui voulait expliquer un problème  à un margis chef a été immédiatement  attaqué par  ce dernier et les autres qui avaient les matraques l’ont tabassé à plusieurs reprises, son grand frère a également subi le même sort…

Après  ces jeunes,  c’était le tour des hommes de médias, qui avaient suivi de près ces différentes scènes, d’être victimes de ces agissements des gendarmes.

Ce mauvais comportement des  gendarmes alimente actuellement les débats notamment sur  les critères de recrutement de nos agents qui sont sensés mettre de l’ordre dans les différentes  villes de notre cher pays.

De Kindia, Sékou komoya  Kaba pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin