OppositionAprès le propos introductif de son porte parole, l’opposition répond actuellement (14H) aux questions des nombreux journalistes déployés à la Maison de la presse. Mais, au préalable, Aboubacar Sylla a expliqué pourquoi l’opposition exige la baisse du prix du carburant et le contenu de la lettre adressée au Premier ministre pour demander l’ouverture d’un cadre de dialogue, a constaté Guineematin.com, à travers deux de ses reporters qui sont sur place.

« Nous, les partis politiques, nous n’avons pas que 200 personnes, nous avons des millions de personnes pour les quelles nous répondons. Pourquoi le gouvernement ne baisse pas le prix du carburant ? C’est parce qu’il a vidé les caisses de l’État. Ils ont menti aux institutions et veulent que le peuple paye le prix de la mal gouvernance… », a notamment annoncé le porte parole de l’opposition.

Pour l’honorable Aboubacar Sylla, « on ne peut, dans une période d’austérité, augmenter le train de vie de l’Etat, avoir plus de 40 ministres ».

Revenant sur la nécessité pour l’opposition guinéenne de porter la revendication nationale de la baisse du prix du carburant, le porte parole de l’opposition a rappelé que c’est à cause de l’assujettissement de la société civile.

Concernant les revendications politiques, liées aux préparatifs des élections locales, monsieur Sylla a rappelé que l’opposition a déjà écrit au Premier ministre. « Nous avons mentionné les problèmes du fichier électoral, le chronogramme. Nous avons demandé qu’il ouvre un cadre de dialogue pour discuter et évaluer les questions politiques, économiques et des droits de l’Homme », a dit le porte parole de l’opposition.

La conférence de presse se poursuit en phase questions-réponses, dans la salle de conférence Elhadj Mohamed Koula Diallo de la maison de la presse.

Abdoulaye Oumou Sow et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin