Cellou Dalein DialloA l’occasion de la conférence de presse de ce jeudi 24 mars 2016, le chef de file de l’opposition guinéenne a surpris plus d’un journaliste en laissant entendre qu’il est menacé par des entreprises suite ses dénonciations des marchés gré à gré, a appris Guineematin.com, à travers deux de ses reporters qui étaient à la Maison de la presse.

« Le gouvernement a payé des entreprises sans que le travail ne soit effectué. Le gouvernement aime dire que c’est à cause d’Ebola, c’est faux ! C’est un clan qui s’est enrichi et on veut faire payer au peuple…», a dénoncé le président de l’UFDG, avant de faire une révélation pour le moins surprenante : « Nous prenons des risques pour dénoncer ça ! Je reçois des menaces de certaines entreprises. Mais, nous n’allons pas reculer », a dit le patron de l’opposition guinéenne.

Récemment, dans l’émission des Grandes Gueules de nos confrères de la radio Espace Fm, Elhadj Cellou Dalein Diallo avait cité des entreprises Ebomaf (appartenant à un burkinabé qui serait proche du président Alpha Condé), Guicopress (appartenant à KPC) et Guiter (Appartenant à Kaba Guiter) parmi celles qui ont bénéficié de ces marchés ont fait couler l’économie guinéenne.

Cellou Dalein Diallo a-t-il été menacé par un ou des responsables de ces entreprises qui s’enrichissent sur le dos de l’Etat guinéen ?

Mais, qu’elles sont les genres de menaces qui visent Elhadj Cellou Dalein Diallo après ces dénonciations ? Ces menaces porteraient-elles sur la vie même du leader de l’opposition guinéenne ou bien sur d’éventuelles représailles financières de certains patrons de ces sociétés qui fianceraient (discrètement) les activités de l’opposant ?

Ce sont entre autres questions que les journalistes n’ont pas eu l’opportunité de poser…

Abdoulaye Oumou Sow et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin