enfantUn élève de la 3ème année a été horriblement fouetté par son père ce samedi 26 mars 2016 dans le quartier Pounthioun, commune urbaine de Labé. Ibrahima Diallo, âgé de 8 ans a d’abord été attaché avant de subir la colère de son père, à travers plusieurs coups de courroie, laissant ainsi des traces de blessures sur tout son corps, a constaté sur place Guineeatin.com à travers une correspondance basée dans la préfecture.  

Sur la question à savoir quelles sont les raisons qui auraient conduit Thierno Billo Diallo, âgé d’environs 40 ans à commettre une telle forfaiture sur son propre fils, Guineematin.com a pu aborder l’enfant couvert de bleus et qui était dans un état très désolant.

«J’étais sorti pour accompagner un ami hier. Sur le chemin de retour, je me suis perdu. Entre temps, quelqu’un m’a ramassé et m’a conduit chez le chef de quartier qui dormait déjà. Il a donc jugé nécessaire que je passe la nuit avec lui jusqu’au matin. Le lendemain, il m’a ramené chez nous à la maison. Arrivé, j’ai cherché à me brosser les dents avant d’aller à l’école. C’est dans ça, que mon père m’a demandé de ramasser mes affaires pour aller à Kindia, il a aussi appelé ma mère avec qui, il a échangé. Après cet échange, il m’a attaché et m’a ensuite brutalement frappé » a expliqué l’enfant qui était encore sous le choc de la bastonnade. Il précise par ailleurs, que son père est un récidiviste.

Cette horrible bastonnade commise sur l’enfant a été dépistée grâce à la curiosité d’une enseignante de l’école où étudie la victime. Après avoir constaté l’absence de son élève durant l’évaluation de ce samedi matin, l’enseignante aurait décidé de se rendre à la maison de l’enfant non loin de l’école. Et ce, conformément aux consignes données par le fondateur dudit établissement. Arrivée, le père l’aurait rassura que son fils les rejoindra dans quelques minutes. Un laps de temps après, l’enfant s’est effectivement rendu à l’école mais dans un état  vraiment désolant et ensanglanté. Un état qui n’a pas laissé indifférent le personnel scolaire qui a par la suite conduit la victime aux urgences.

Cet état inquiétant a également été confirmé par l’hôpital regional de Labé où l’enfant a été admis «Le diagnostic prouve que l’enfant a été effectivement battu, sévèrement d’ailleurs. Sur son corps était visibles des traces de cordes et de coups de fouet dont il a été victime. Il y’a aussi une suspicion de fracture au niveau de son bras gauche. A cet effet, on a sollicité une radio pour être mieux situer sur l’état réel du bras », a révélé Madame Mariame Kouyaté, infirmière au service d’urgence de Labé.

Après cet acte criminel, les autorités locales et les services de sécurités ont aussi été alertés. Selon Lancinet Sangaré, le secrétaire général chargé des collectivités à la préfecture de Labé, le père de l’enfant bastonné, Thierno Billo Diallo, a été mis à la disposition du commissariat central de Labé. « Nous prendrons toutes nos dispositions pour sanctionner cet acte. Ensuite, cette sanction servira de leçon à ces autres personnes qui seraient tentées par de tels actes ou qui commettent la même forfaiture », a promis M. Sangaré.

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin