UFDGComme nous l’annoncions précédemment, c’est Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, qui a présidé l’assemblée générale du principal parti de l’opposition guinéenne, ce samedi 26 mars 2016. Les militants, venus au compte gouttes, ont fini par envahir le siège du parti sous un soleil de plomb, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

De nombreux artistes (musiciens et jongleurs) ont tenu en haleine les militants du parti dont le premier responsable était absent. Selon nos informations Cellou Dalen est en visite à Labé.

Le principal point abordé par le président de la séance est celui des journées « ville morte » des 30 et 31 mars 2016, appelées par l’opposition guinéenne pour réclamer la baisse du prix du carburant à la pompe.

Avant les choses sérieuses, Dr. Fodé Oussou Fofana a commencé par esquisser quelques pas de danse, sous les applaudissements nourris des militants et sympathisants.

« Pour les deux journées ville morte, je vous invite de rester à la maison. Mais, je ne m’adresse pas seulement aux militants de l’UFDG, je m’adresse aux guinéens épris de paix et de justice : restez à la maison pendant ces 2 jours. Faites le marché le mardi, car il n’y aura pas de circulation », a prévenu le vice-président d l’UFDG.

Parlant d’éventuelles confrontations entre les militants de l’opposition et les forces de l’ordre, Dr. Fodé Oussou Fofana a dit : « Je sais qu’ils vont nous aider à faire la ville morte dès le mercredi matin. Ils vont envahir l’axe Bambéto-Coza pour y envoyer des chars de combat et essayer de nous intimider », a dit le vice-président de l’UFDG, conscient que la réussite de ces deux journées ville morte va déterminer « l’avenir de l’opposition ».

Enfin, Docteur Fodé Ousou a bien précisé que si le pouvoir n’entend pas « ce premier message », c’est-à-dire la ville morte, en diminuant le prix du carburant, « ce sont les manifestations de rue qui s’en suivront ».

De son côté le responsable de la cellule de communication de l’UFDG a dénoncé l’insécurité et l’impunité qui prévalent en ce moment dans  notre pays. Faisant référence à une attaque dont a été victime à son domicile, l’actuel chef de la section motard de leur parti, dont la moto a été emportée, il a prévenu : « Si le gouvernement ne peut pas assurer la sécurité des citoyens il doit dégager », a lancé Souleymane Thianguel.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin