KindiaLa campagne d’extraction et de destruction de munitions et explosifs du site de champ de tir de la 1ère Région militaire de Kindia arrive à son terme. Une cérémonie de clôture sera organisée sur place, à Kindia, le jeudi 31 mars 2016 à 15 H00 en présence des Autorités guinéennes, des Ambassadeurs de l’Union européenne et de la France en Guinée, ainsi que des représentants des Associations des victimes.

Réalisée en partenariat entre la République de Guinée, l’Union européenne et la France, l’opération de dépollution du site s’est déroulée en deux phases : de mars à juin 2014 et de mars à avril 2016. Au total, elle a permis la destruction de plus de 600 tonnes d’anciens stocks de munitions laissés à l’abandon et qui représentaient une menace réelle pour les populations de la zone de Kindia.

Cette campagne a été menée grâce à un co-financement de l’Union européenne à hauteur de 575.000 euros (environ 5,6 milliards de francs guinéens – GNF) et de la France pour 113.000 euros (environ 1,1 milliard GNF), avec une participation en dotation de matériels et équipements des forces de défense et de sécurité guinéennes, pour un montant estimé à 200.000 euros (environ 2 milliards GNF). Les opérations ont été effectuées par la Sécurité civile française et la Section de déminage des Forces armées guinéennes, avec l’appui des Unités de protection civile guinéenne.

En accord avec les autorités guinéennes, ce projet a également été conduit dans l’esprit de la réconciliation nationale, le site abritant d’anciennes fosses communes de victimes de la Première République et du début de la Deuxième République.

Désormais entièrement sécurisé, le site sera officiellement restitué aux autorités guinéennes.

Communiqué transmis par le service de communication de la délégation de l’Union européenne en Guinée

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin