Ibrahima Kassory Fofana et Boureima CondéHier, lundi 11 avril 2016, une forte délégation ministérielle dirigée par le ministre d’Etat à la présidence chargé des questions d’investissements et de partenariat public-privé, s’est rendue dans la préfecture de Boké, précisément au site de la société minière de Boké (SMB) dont la base est à KABOE, pour rencontrer la population riveraine afin de les sensibiliser sur leurs droits et devoirs vis-à-vis de la société hôte, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local qui était sur les lieux.

La délégation était composée du ministre d’Etat en charge des questions d’investissements et du partenariat public-privé, Dr. Ibrahima Kassory Fofana, du ministre de l’Administration du territoire, le Général Boureima Condé, du ministre des mines, Abdoulaye Magassouba, et du gouverneur de la ville de Conakry, le Général Mathurin Bangoura.

réunion sociétéAprès avoir été accueilli à l’aéroport de Boké dans les environs de 10H par les autorités administratives de Boké, notamment le gouverneur de la région, le préfet, le sous-préfet de Tanéné, les présidents de délégations spéciales de Boké et de Tanéné et les sages de Boké, la délégation ministérielle a fait un entretien préparatoire au gouvernorat avant de prendre le chemin de la Base-Ville de KABOE où le but du déplacement ministériel a été exposé.

Arrivée sur les lieux, les différents membres de la délégation venue de Conakry se sont successivement adressés à la population qui était venue massivement à leur réception. Respectivement, Dr. Ibrahima Kassory Fofana, le Général Boureima Condé, le Général Mathurin Bangoura, ont demandé aux populations de Kaboé, Katougouma et Thimmeya, abritant la SMB, de rester sereines et patientes, d’agir en responsables et surtout aux travailleurs d’éviter de conduire la SMB de Boké à l’échec comme ce qui est arrivé à la société Friguia de Fria, le cas de Zogota et d’autres. Les ministres ont insisté sur le fait que les travailleurs, les populations locales peuvent bien avoir leur droits, mais qu’ils sachent accomplir leurs devoirs aussi.

« La délégation que j’ai l’honneur de conduire est dépêchée par le président de la République pour porter des messages à l’endroit des collectivités locales, à l’administration décentralisée et aux travailleurs. A l’administration, le message est celui d’appliquer la discipline, de l’ordre public pour éviter les tracasseries au sein de la société ; aux travailleurs de la discipline et au respect de la déontologie du travail pour préserver la quiétude et la paix…. », a annoncé Dr. Ibrahima Kassory Fofana. « Toute personne qui sera prise ici entrain d’inciter au trouble de l’ordre public sera arrêtée et mise en prison pour permettre à Boké de continuer son élan de développement », a-t-il ajouté.

Quand au Général Mathurin Bangoura, en tant que natif de Boké a parlé en fils du terroir : « tous les travailleurs de la SMB sont guinéens. Mais, s’il y a parmi eux qui sont venus dans l’idée de semer la pagaille ici, nous les fils de Boké, nous n’allons pas accepter. Ce sont eux qui s’en iront et nous laisser continuer notre développement », a-t-il menacé.

Du coté des notables de Boké, c’est l’inspecteur régional de la ligue islamique, Elhadj Mohamed Wakil Yattara, qui a pris la parole pour dire la satisfaction des sages de Boké de l’arrivée de cette importante délégation qui pourrait désormais apporter une maturité civique au niveau des populations locales et des travailleurs.

Pour sa part, monsieur Frederick Bouzigues, le directeur général de la société minière de Boké, a dit être très réconforté par la visite de cette importante délégation ministérielle et pris l’engagement devant ces autorités de respecter la réglementation des lois de travail en Guinée.

Le porte parole des sages de Kaboé, prenant la parole, a remercié la délégation gouvernementale et rassuré de leur engagement de sensibiliser leurs enfants et enfin pose une doléance : « nous sommes d’accord d’œuvrer pour la quiétude sociale. Mais, dites-nous aux responsables de la SMB de nous aider à avoir de l’eau. Tous les cours d’eaux ont tari, le problème d’eau est devenu préoccupant ».

A rappeler que cette sensibilisation est intervenue après plusieurs mouvements de grève au sein de ce consortium de la société d’exploitation minière à Katougouma.

De retour de Kaboé (Boké), Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin