Mandiana : réhabilitation du karité de Soundiata Keita à Niani, vieux de 782 ans

Mandiana, karité
A noter que, depuis 1234, cet arbre n’a jamais dépassé trois mètres de hauteur

Les travaux de construction de la clôture pour la protection de Mandén-Séba de Niani, capitale de l’Empire du Manding dans la sous-préfecture de Balandougouba, ont été lancés, mardi, 05 avril 2016, en vue de réhabiliter ce site historique. C’est une initiative des fils de la préfecture de Mandiana pour conserver ce témoin, vieux de 782 ans du règne de Soundiata Keita, a appris Guineematin.com d’une dépêche de l’AGP.

La préfecture de Mandiana a le privilège d’abriter deux sites historiques de l’histoire de l’Afrique de l’Ouest, notamment Niani, capitale de l’Empire du Manding en 1235, l’un des districts de la sous-préfecture de Balandougouba ; et Niako dans la sous-préfecture de Saladou, où a eu lieu la signature du dernier Traité de l’Almamy Samory Touré avec les colonisateurs.

A Niani, vers 1234, Soundiata Keita, à la conquête de l’Empire du Manding qui était annexé par Soumaoro Kanté, a au cours d’une cérémonie rituelle semé une noix de karité sur un bowal à 2Km de Niani-centre. Ce karité vit toujours à Niani il y a maintenant 782 ans et est appelé  aujourd’hui, Mandén-Séba (Grand Karité) de Niani.

A noter que, depuis 1234, cet arbre n’a jamais dépassé trois mètres de hauteur

A chaque victoire, Soundiata et ses hommes, à leur retour des champs de bataille, venaient se recueillir sous le pied de Mandén-Séba.

Pour donc protéger et conserver ce témoin vivant du règne de Soundiata Keita, les fils ressortissants de la préfecture de Mandiana résidents à Conakry ont décidé de mettre cet arbre mystérieux dans une cour, dont le lancement des travaux a fait l’objet d’une grande cérémonie à Niani le 05 avril dernier.

L’acteur principal de cette initiative est le directeur général des Douanes de la République de Guinée, Général Toumany Sangaré.

A la pose de la 1ère pierre des travaux, El hadj Sadamoudou Keita, chef de  mission, en compagnie de plusieurs fils de Mandiana résidents à Conakry, s’est réjoui de la mobilisation des citoyens, surtout des Keita venus de tous les villages, pour conférer à l’évènement un succès attendu.

Il a au nom de ses collègues déclaré, que «leur devoir est de protéger tous les témoins de l’histoire pour leur meilleure conservation».

AGP/15/04/016

CAK/AND/ST

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS