N’zérékoré : 1 300 étudiants du centre universitaire partent en grève

Situé au quartier Gnakouyapala, en haute banlieue de la commune urbaine de N’zérékoré avec un effectif plus de 1 300 étudiants, le centre universitaire de N’zérékoré enregistre un débrayage à partir de ce vendredi  15 avril 2016, a appris Guineematin.com, à travers notre correspondant local.

Selon des étudiants qui ont échangé avec le représentant de Guineematin.com à N’zérékoré, c’est une grève pacifique qui est lancée dans cette université dans le but de réclamer le payement  des trois (3) mois d’arriérées  des pécules.

« Il y a de cela à peu près trois 3mois que nous n’avons pas perçu nos pécules. C’est à cause de cette situation déplorable avec des conditions de vie qui sont très difficile pour tout le monde actuellement que le conseil des étudiants a décidé de faire arrêter  les cours jusqu’à nouvel ordre », a expliqué Mamoudou Soumaoro, étudiant en licence4  Génie Environnement, deuxième secrétaire chargé à l’organisation du conseil des étudiants (CE).

Selon nos informations, lors des négociations avec les étudiants, le directeur du centre universitaire de N’zérékoré, Docteur Binko Mamady Touré, a essayé d’expliquer que ce blocage n’est pas à son niveau, mais plutôt au niveau national.

A rappeler que cette grève lancée ce vendredi jusqu’à nouvel ordre (la satisfaction de leurs revendications) par les étudiants du centre universitaire de N’zérékoré n’est pas à confondre aux mouvements des élèves des écoles professionnelles enregistrés un peu partout à Conakry et à l’intérieur du pays.

A suivre :

De N’zérékoré, Said Kourouma pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS