Lancement officiel de la radio et du site parlementaire

Radio parlementaire  (2)Le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Claude Kory Kondiano a procédé, ce mardi 3 mai 2016, au lancement officiel de la radio et du site web du parlement guinéen.

L’évènement a mobilisé au Palais du peuple, siège de la radio parlementaire, l’Ambassadeur de France en Guinée, Bertrand Caucherie, la cheffe de la section chargée de la gouvernance à la délégation de l’Union Européenne en Guinée, Mortier, le président de la Cour constitutionnelle, Kéléfa Sall, de nombreux députés, de cadres parlementaires et d’invités.

Le diplomate français, dans son allocution, a salué la coopération franco-guinéenne et sollicité que ces outils mis à la disposition du parlement guinéen soient utilisés au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit.

Lui emboitant le pas, Mme Els Mortier, représentante l’Ambassadeur de l’UE en Guinée, a souhaité que ces « outils soient utilisés de façon équilibrée entre la majorité présidentielle et l’opposition ».

De son côté, le Chef du parlement, s’est dit très honoré avant de remercier la France et l’Union Européenne, grâce auxquelles ces deux outils de communication ont été mis à la disposition de son institution.

Radio parlementaire  (3)Tout en prenant l’engagement de veiller sur leur bon fonctionnement, il a exhorté le personnel au respect de l’éthique et de la déontologie. Le Chef du parlement a particulièrement insisté sur la mission de cette radio qui doit concourir à l’éducation citoyenne, au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit et surtout à rapprocher les députés de leurs mandants.

De passage, Claude Kory Kondiano, a salué et rendu hommage à Hadja Rabiatou Sérah Diallo, sous la présidence de laquelle, ce projet de radio a été initié.

Pour un départ la radio parlementaire va émettre sur un rayon d’environ 150 km sur la fréquence de 107.5. Une vingtaine de journalistes et de techniciens est chargée de son animation.

A rappeler que le studio de la radio parlementaire porte le nom du célèbre député, Honorable Saïfoulaye Diallo, premier président de l’Assemblée nationale de Guinée. Considéré comme le lieutenant de Sékou Touré, Saïfoulaye Diallo a été président de l’Assemblée territoriale de Guinée pendant la période coloniale et député à l’Assemblée nationale française, de 1956 à 1958. L’un des principaux artisans de l’indépendance, il a été le président de la nouvelle Assemblée nationale guinéenne de 1958 à 1963. À partir de 1963, il entre au gouvernement et dirige différents ministères dont celui des finances. Son décès, trois avant celui de Sékou Touré, donne lieu à des funérailles nationales.

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS