Gendarmerie, MamouA Kimbely, quartier situé au nord de la commune urbaine de Mamou, une jeune fille âgée de 17 ans a trouvé la mort hier, mardi 03 mai 2016, aux environs de 19 heures, dans une clinique privée après avoir sérieusement vomi, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon nos informations, la jeune fille, nommée Kadiatou Camara, accompagnée d’une de ses amies intimes, était allée dans cette clinique pour acheter des produits, après s’être faite consulter la veille par un médecin de la clinique. « Ces derniers jours, ma copine me disait très souvent qu’elle était malade. Avant-hier, lundi, elle est allée faire une consultation dans cette clinique. D’après elle, le médecin lui avait diagnostiqué une fièvre typhoïde. Hier, Mardi, aux environs de 17 heures, elle m’a dit de l’accompagner à la clinique pour acheter les produits qui lui ont été prescrits par le médecin. Nous sommes allées à la clinique où nous avons trouvé le médecin et certains patients. Nous avons acheté les produits, mais avant de donner au revoir, ma copine Kadiatou s’est évanouie. Ensuite, elle commença à vomir sans arrêt. Nous avons alors appelé le médecin qui consultait un autre patient. Il est venu lui donner une injection pour arrêter le vomissement. Ça s’est calmé un peu, mais sa tension était montée. Le médecin est allé chercher du sucre qu’il a dilué pour lui faire boire. C’est ainsi qu’on l’a couchée sur un lit où elle trouva la mort quelques minutes après», a expliqué à Guineematin.com Ramata, la copine intime de Kadiatou.

Cependant, la mort de Kadiatou Camara, soulève une question essentielle, notamment la légalité de cette clinique.

Selon le chef du quartier de Kimbely, monsieur Bangoura Aboubacar, qui a accepté de parler à Guineematin.com, c’est aujourd’hui, mercredi, qu’il a su que cette clinique existe dans son quartier. « C’est aujourd’hui que j’ai su qu’il y a une clinique ici. Je croyais que c’est quelqu’un qui a loué le bâtiment et l’a rénové », a-t-il déclaré.

Dans la matinée, une équipe de la croix rouge s’était rendue sur le lieu pour effectuer des prélèvements.

Pour l’heure, aucun rapport médico-légal n’est disponible pour situer les causes ayant conduit à la mort de la jeune fille.

Notons que le médecin mis en cause dans cette affaire se trouve actuellement à la gendarmerie et le corps de Kadiatou Camara a été remis, à 11 heures 15′, à la disposition des citoyens de Kimbely pour enterrement.

A suivre !

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 972722

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin