Mamady Kaba, INIDH 1« Il y a des citoyens qui pensent que l’Institution nationale indépendante des droits humains ne fonctionne pas bien, en se disant que je suis proche du président de la République… », a notamment reconnu monsieur Kaba, tout en précisant qu’il lui appartient- comme à tous les autres dirigeants- de prouver à la population qu’elle est bien défendue.

Dans l’interview qu’il a accordée à un groupe de médias, dans la journée de ce jeudi 05 mai 2016 au siège de Guineematin.com, le président de l’Institution nationale indépendante des droits humains a dénoncé avec insistance la partialité de la justice, notamment du fait qu’elle accélère quand le dossier est contre l’opposition et invoque un manque de moyens pour justifier son refus d’agir quand l’affaire est en faveur de l’opposition…

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin