Mamou, mairieLa commune urbaine de Mamou est toujours sans maire, depuis que le pouvoir a refusé le remplacement du président de la délégation spéciale emprisonné dans une affaire de détournement par celui qui a été désigné par l’UFDG. Désormais, les conseillers communaux de l’UFDG décident de bloquer le fonctionnement de la mairie comme la sortie des camions pour le ramassage des ordures, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Face à cette situation, le premier responsable de l’équipe de salubrité de la commune urbaine, monsieur Hassane Camara, a approché des bonnes volonté pour avoir du carburant pour les camions de la commune afin de vider les poubelles et transporter les ordures à la décharge de Dounkiwal, située à 8 km du centre ville. Mais, selon des sources concordantes, contactées par Guineematin.com, les conseillers communaux, notamment ceux issus des rangs de l’UFDG se sont farouchement opposés à la sortie desdits camions, expliquant qu’il n’y a pas d’ordonnateur à la commune.

« J’ai cherché 20 litres de gasoil auprès des bonnes volontés pour vider les poubelles et transporter les ordures à la décharge de Dounkiwal. Quand je suis venu à la commune, les conseillers se sont opposés à la sortie des camions. Ils ont dit que tant qu’un président de la délégation spéciale n’est pas nommé, il est impossible de mettre les camions en circulation », a expliqué M. Hassane Cammara à Guineematin.com ce mercredi 11 Mai 2016.

Joint au téléphone, un conseiller issu des rangs de l’UFDG a confirmé, sous l’anonymat, les propos de M. Camara, tout en ajoutant que les conseillers seront opposés à toute opération engageant la commune avant la nomination d’un président de la délégation spéciale.

« C’est vrai que les conseillers se sont opposés à la sortie des camions pour le ramassage des ordures. C’est impossible de les mettre en circulation car il n’y a pas d’ordonnateur. C’est clair comme l’eau de roche : tant qu’un président de la délégation spéciale n’est pas nommé, nous allons continuer à nous opposer à toutes les opérations engageant la commune », a dit notre source.

Mais cette déclaration est loin de faire l’unanimité chez tous les conseillers. Selon un autre conseiller rencontré par Guineematin.com, cette décision a été prise par les conseillers de l’UFDG dans le but de mettre la pression sur les autorités administratives locales, notamment la préfecture pour l’installation de monsieur Mamadou Alpha Barry choisi par ledit parti pour remplacer l’ancien président de la délégation spéciale à la tête de la commune.

« Cette décision n’est pas officielle. C’est une manœuvre politicienne des conseillers de l’UFDG pour faire pression sur les autorités administratives, notamment la préfecture pour l’installation de monsieur Mamadou Alpha Barry à la  tête de la commune », a accusé notre source.

En attendant la résolution de la crise qui secoue la commune, les ordures s’accumulent dans les poubelles et les caniveaux et exposent les citoyens de Mamou à toutes maladies.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622972722

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin