Kéléti FaroDécédé à l’âge de 54 ans d’une crise cardiaque, après avoir consacré 26 ans au service de l’armée guinéenne, le colonel Kéléti Faro, ancien ministre (au temps du CNDD), a reçu ce jeudi 12 mai 2016 au camp Samory Touré, les honneurs militaires dus à son rang, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Visages crispés, regards sombres, la tristesse se lisait sur le visage des ministres et hauts cadres et surtout des hauts officiers de l’armée guinéenne, lorsque débutera, à 10 heures, la cérémonie funèbre du regretté Keleti Faro.

Le colonel Kéléti Faro, amis pour des uns et frère pour les autres, est rentré dans l’armée en 1990. De par sa ténacité, son courage et son esprit d’ouverture, il a su gravir les échelons, jusqu’au grade de Colonel de l’armée, avant de mourir le 08 mai dernier, des suites d’un arrêt cardiaque, a-t-on appris au camp militaire, Almamy Samory Touré, dans l’oraison funèbre.

Colonel Kéléti FaroDans son témoignage, le Colonel Cellou Barry, ami de promotion du regretté Kéléti Faro, a regretté avoir perdu un collaborateur sincère, franc et courageux : « Kéléti Faro était pour nous tous un symbole de fierté et un repère. En ce moment près, plein d’émotion, qui entame la mémoire, je ne puis tout dire sur ses qualités humaines. A la fois défenseur des aînés et protecteur des jeunes, il était allergique à l’injustice et avait le sens du don de soi pour les autres », a entre autre reconnu, Colonnel Cellou Barry, avant de prier pour le repos de son âme.

Pour sa part, Fodé Kerfala Camara, représentant de la famille du feu Kélèti Faro, s’est dit choqué d’avoir perdu un des siens, mais heureux de savoir que ce dernier bénéficiait d’une grande considération et d’une attention, tend du côté de l’armée, que du pouvoir : « les membres du gouvernement, les autorités de l’armée, tout corps confondus, les membres d’institutions républicaines et tous les frères, qui, à l’occasion du décès de notre frère et  amis, nous ont prouvés leur solidarité. Une solidarité compatible, qui nous a prouvé que Kélèti n’était pas seul, que Kéléti était accepté dans son milieu, que Kélèti était fraternisé par ses camarades », s’est-t-il réjouit, tout en exhortant l’armée guinéenne à ne pas oublier la famille du défunt.

Rappelons que le colonel Keleti Faro sera inhumé ce vendredi 13 mai 2016, dans son Kouroussa natal. Il a laissé derrière lui deux veuves et quatre enfants.

De retour du camp Samory Touré, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin