Ccellou DaleinComme nous l’annoncions précédemment, une forte délégation de l’UFDG, conduite par Elhadj Cellou Dalein Diallo, s’est successivement rendue à Dar-Es-Salam2 et à l’hôpital Ignace Dean, ce lundi 16 Mai 2016, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

La démarche visait à  présenter les condoléances à la famille du garde de corps de Cellou Dalein Diallo, Mamadou Saidou Bah, décédé le 10 mai 2016 à l’hôpital, en l’absence du chef de file de l’opposition guinéenne. La délégation s’est ensuite rendue à l’hôpital national Ignace Dean pour s’enquérir de l’état de santé des trois (3) compagnons d’infortune du défunt, aujourd’hui hospitalisés.

Au domicile de la famille du défunt, l’émotion était vive quand le leader de l’UFDG a pris la parole pour présenter les condoléances à la famille et réaffirmer toute sa solidarité à leur égard.

Quant à monsieur Ibrahima DEM, le porte-parole de la famille, il dit s’en remettre à Dieu : « on sait que la mort est inévitable. Mais, c’est la manière dont il est décédé qui m’a choqué, parce que c’est sur du faux. Nous acceptons cette épreuve, mais la justice se fera devant Dieu », a-t-il lancé, les larmes aux yeux et l’émotion à son comble.

Sur une sollicitation de Cellou Dalein Diallo, il est con venu d’enterrer monsieur Mamadou Saidou Bah le jeudi prochain, 19 Mai 2016, au cimetière de Bambéto, avec une grande mobilisation, a-t-on annoncé.

A l’hôpital Ignace Dean, bien qu’éprouvés par leur situation, les trois (3) prisonniers malades ont l’air contents de voir cette forte délégation de l’UFDG venir à leur chevet. Ils ont profité pour dénoncer leurs mauvaises conditions de vie en prison : promiscuité, saleté, etc.

Le médecin Diallo Thierno Sadou, qui s’occupe des 3 malades, s’est montré plutôt rassurant : « leur état s’améliore progressivement, même s’ils sont venus dans un tableau certes difficile à cause des conditions de détention. Ils souffraient d’hypertension et de paludisme. Mais, avec le bilan que nous avons effectué, leur état s’améliore. Leur état se stabilise », a confié le médecin.

A la fin de la visite, Cellou Dalein Diallo, interrogé par les journalistes présents, a rappelé qu’il y a bientôt dix (10) ans que le défunt, Mamadou Saidou Bah, était membre de sa protection rapprochée et donc qu’il est réellement affecté par cette disparition. « Je suis profondément touché par cette mort dans la mesure où il n’a pas bénéficié à temps du traitement que son état demandait. Les avocats ont tout fait, mais c’est lorsqu’il fut tard que l’hospitalisation est intervenue. Je viens aussi de parler avec ceux qui sont ici à Ignace Deen. Et, ils m’ont expliqué les conditions dans lesquelles ils sont détenus. Je leur ai remonté le moral. Mais, c’est vraiment triste lorsqu’on sait qu’aucun élément de preuve n’existe contre eux à notre connaissance», a regretté le chef de file de l’opposition guinéenne.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin