Gendarmerie, MamouRésurgence des attaques des coupeurs de route. Une voiture, en provenance de N’zérékoré pour Labé, a été victime d’un braquage hier, dimanche 15 mai 2016, aux environs de 22 heures, sur la montagne de Bantanworo dans la préfecture de Mamou, ont confié les victimes ce lundi, 16 mai 2016, au bureau de Guineematin.com à Labé.

Apparemment, les malfaiteurs ne veulent pas de répit aux populations ! Hier, dimanche 15 mai 2016, des coupeurs de route ont encore fait parler d’eux. Au nombre de quatre (4) et à bord d’un véhicule, ces bandits lourdement armés ont réussi à intimider les passagers grâce aux armes qu’ils détenaient et ont ainsi pu faire stationner le véhicule de transport en commun.

« Ils étaient à bord d’un véhicule qui nous suivait. Mais, moi, je m’en suis pas rendu compte. Ils étaient quatre et ils sont venus stationner devant moi. Ensuite, ils ont sorti leurs armes et m’ont obligé de stationner aussi. Ils nous ont tous cagoulés et nous ont conduits dans la brousse à bord du même véhicule. Armés de couteaux et de fusils militaires, ils nous ont demandé de baisser nos têtes, menaçant que toute personne qui n’obtempérait pas serait tuée sans pitié sur le coup. Ils ont aussi défoncé les portières de la voiture. C’est vraiment Dieu qui nous a sortis de ce pétrin car ils ont menacé de nous tuer s’ils ne gagnent pas de l’argent ou autre objet de valeur », a expliqué Ibrahima Diallo, le chauffeur qui revenait sur sa mésaventure d’hier, dimanche

Dans la brousse où ils ont été conduits, les passagers cagoulés auraient été mis à même le sol avant d’assister dans l’impuissance au dépouillement de fortes sommes d’argents et de plusieurs objets de valeurs.

« Ils ont menacé que toute personne qui ouvrira sa bouche ou qui bougera sera tuée. Ils ont par la suite, débarqué tous les bagages qu’ils ont fouillés, un à un. Ils nous ont dépouillés jusqu’au dernier centime. Ils ont emporté au minimum 8 millions 120 mille francs CFA et de 2 millions de nos francs. Pire, ils ne se sont pas contentés de prendre seulement de l’argent, ils ont aussi emporté tous nos téléphones portables, ainsi que des objets de valeurs. Heureusement que personnes n’a été blessée, ni tuée. Mais, on est rentré à Labé totalement dépouillés. C’est d’ailleurs un collègue qui m’a assisté en me donnant dix mille francs », a expliqué à Guineematin.com un des rescapés, monsieur Diallo.

Après avoir effectué leur sale besogne, les bandits auraient pris la poudre d’escampette, laissant derrière eux les passagers et le chauffeur qui pleurnichaient sur leur sort. Entretemps, ces derniers, encore sous émotionnés, se seraient rendus au commissariat de Mamou pour déposer leur déclaration. Ils y auraient aussi déposé une balle que les bandits auraient laissée sur les lieux du braquage. C’est du commissariat de Mamou que les passagers et le chauffeur auraient continué leur voyage dur Labé.

Indignés et désolés de ce qui leur est arrivé hier, dimanche 16 mai 2016, le chauffeur et les passagers crient au secours et demandent aux autorités compétentes de prendre des mesures idoines de sécurité sur les différents axes routiers du pays.

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin