Saikou Yaya BarryComme nous l’annoncions précédemment, l’Union des Forces Républicaines a tenu, ce samedi 21 mai 2016, son assemblée générale hebdomadaire dans une salle encore une fois clairsemée, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters. Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette assemblée, présidée par l’honorable Ibrahima Bangoura, entouré des députés Deen Touré, Saïkou Yaya Barry, mais aussi de certaines femmes du bureau politique national du parti.

L’un des points débattus a tourné autour des élections communales à venir. Et, c’est l’honorable Ibrahima Bangoura qui a invité les militants à se mobiliser, à connaitre les rôles dévolus à un chef de quartier avant de se lancer dans la conquête des mairies, des quartiers et secteurs.

Dans les divers, l’honorable Saïkou Yaya Barry a été interpellé par les journalistes sur la question d’un éventuel troisième mandat pour le professeur Alpha Condé : « ça ne devrait pas être un débat. Vous les médias, vous savez faire la différence entre ce qui est faisable de ce qui ne l’est pas. La Constitution est claire là-dessus, on nous a dit que la question est verrouillée sur cette question (ndlr. article 154). Le peuple a décidé que nous avons une Constitution et que jusqu’à preuve du contraire c’est cette Constitution qui est en vigueur. Soyons sereins en tant que guinéens, croyons en notre constitution que nous avons tous validée et acceptons que cela soit notre Bible ou notre Coran. Et, je suis contre toute modification constitutionnelle », a martelé le député de l’UFR.

Et, si Alpha Condé, allié de l’UFR, faisait le forcing pour modifier la Constitution à son avantage, en vue de briguer un 3ème mandat, que fera votre parti ? Insiste un confrère. La réponse de l’honorable Saïkou Yaya Barry est sans équivoque : « l’UFR a décidé d’aider l’Etat, pour des intérêts publics, de sortir de la situation, de satisfaire et d’aider la population guinéenne. Notre rapprochement avec le RPG, nous l’avons fait, c’est pour le bien des Guinéens. Aujourd’hui, le débat doit plutôt graviter autour des élections communales », a-t-il insisté.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Téléphone : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin