UFDGComme nous l’annoncions précédemment, l’assemblée générale ordinaire du principal parti de l’opposition guinéenne s’est tenue ce samedi 21 mai 2016 au siège du parti, à la minière, sous la présidence du numéro un du parti, Elhadj Cellou Dalein Diallo, assisté de ses vices-présidents, Docteur Fodé Oussou Fofana et Bano Sow, ainsi que d’autres responsables du parti, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters qui était sur place.

C’est dans une ambiance inhabituelle de deuil et de frustration que la rencontre a débuté aux environs de 10 heures, avec la musique souce d Sory Kandia Kouyaté pour marquer le deuil, suite au décès de Mamadou Saidou Bah, un des agents de la sécurité privée du président du parti, emprisonnés comme 19 de ses collègues, suite au meurtre du journaliste Mohamed Koula Diallo, le 05 février dernier.

« Il y a parmi nous des gens qui ont perdu leur mère, certains leur père et d’autres les deux. Est-ce qu’ont a tout arrêté à cause de leur mort ? Je pense que non. Alors, pour l’honneur de nos militants qui ont perdu leurs vies dans le combat du parti, nous devons continuer la lutte pour que l’UFDG accède enfin au pouvoir en 2020 », c’est en ces termes que le vice-président de l’UFDG chargé des questions politiques, Bano Sow, a remis de l’ambiance à l’assemblée générale de son parti dans la matinée de ce samedi.

Autres faits marquants l’assemblée générale de ce samedi 21 mai 2016, c’est la présentation des militants du parti venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays et certains militants venus des autres partis politiques. C’était le cas du secrétaire fédéral de l’UFDG de Damaro (préfecture de Kouroussa), Kaba Camara et du porte parole des jeunes militants du RPG arc-en-ciel qui ont rejoint les rangs de l’UFDG, Sékou Traoré.

Dans son intervention, le porte parole des jeunes qui ont ralliés les rangs de l’UFDG, Sékou Traoré, est revenu sur les différents motifs qui justifient leur départ du RPG arc-en-ciel pour rejoindre le principal parti de l’opposition guinéenne. « Notre association a longtemps lutté pour le RPG. Mais, aujourd’hui, on a décidé de rejoindre l’UFDG. On a animé une conférence de presse à la maison de la presse… Nous avons pensé que le professeur Alpha Condé pouvait unir les guinéens, mais tel n’est pas le cas. On a compris qu’il a érigé l’ethno stratégie en mode de gouvernance. En plus, il n’y a pas de congrès au sein du RPG », a dénoncé Sékou Traoré.

Sur les motivations qui ont plaidé pour le choix de l’UFDG, le transfuge du RPG a dit : « nous savons que Elhadj Cellou accepte, pardonne et il est flexible. En 2010, il suffisait qu’il dise : ‘’je ne suis pas d’accord avec les résultats, mes militants sortez’’ pour que le pays bascule dans le chaos… Nous savons que Elhadj Cellou Dalein Diallo maîtrise parfaitement l’administration. Si s’était lui qui était au pouvoir, la Guinée n’allait pas connaître cette situation », a expliqué Sékou Traoré, porte parole des jeunes du RPG qui ont rejoint l’UFDG.

Pour sa part, le président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo a sincèrement remercié les militants et sympathisants pour la grande mobilisation lors des obsèques de Mamadou Saïdou Bah. A l’intention de ses militants et sympathisants, le leader de l’opposition a pris une dizaine de minutes pour expliquer de façon très claire les difficiles et inacceptables conditions dans lesquelles est mort son agent de sécurité.

L’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi a pris fin par des prières et des bénédictions formulées par les sages du parti aux environs de 14 heures.

Mamadou Mouctar Barry était au siège de l’UFDG pour Guineematin.com

Tél. : 621607907

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin