artistesEn prélude à son dîner-gala humanitaire, prévu le samedi 28 mai prochain au Grand Hôtel de l’Indépendance, la fondation Solidarité Internationale Koundouwaka (SIK) a animé une conférence de presse, ce mardi 24 mai 2016, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters. Le diner-gala vise à collecter des fonds en faveur de certains artistes guinéens malades : Yaya Bangoura, Mory Djely Deen Kouyaté, Amadou Foulah, et  Kémoko Kouyaté.

Mamadou Saliou Bah, responsable de communication de ladite structure, a d’abord rappelé que la fondation solidarité internationale Koundouwaka n’est pas à son premier geste humanitaire, avant d’expliquer aux médias que cette nouvelle action qu’elle entend mener, vise à collecter des fonds pour la prise en charge financière des artistes malades. « Ces artistes qui sont malades, ce n’est pas qu’on peut leur remettre aujourd’hui des milliards de francs guinéens. On ne peut pas les payer, ou leur donner ce qu’ils méritent, à travers tout ce qu’ils ont fait pour la culture guinéenne. Je ne parle pas des autres artistes, peut être qui ont un peu de moyens pour s’offrir des soins adéquats. Mais, les autres artistes qui n’ont pas assez de moyens, n’attendons pas qu’ils décèdent pour envoyer des tonnes de riz ou de l’argent. Je pense que c’est en ce moment là qu’il faut agir, en ce moment ils sauront que la nation pense à eux » a t-il expliqué.

Pour sa part, Abraham Sonty Koundouwaka, président de la fondation SIK, a rappelé que tous les guinéens sont concernés par ce dîner-gala humanitaire, car dit-il, la meilleure façon d’aimer une personne, c’est de lui venir en aide au moment où elle éprouve le besoin. Aussi, il a dénoncé le non respect du droit d’auteur des artistes. « Les artistes sont considérés comme des imbéciles dans ce pays, nous sommes considérés comme des vauriens. Pourtant, il n’y a pas un guinéen qui mouille le maillot plus que nous. Si nos droits étaient protégés, il n’y aurait pas plus riche que nous » a t-il dénoncé.

Contrairement aux autres artistes du monde, Koundouwaka dit que jusqu’à présent, les artistes guinéens tirent le diable par la queue. « Les artistes n’ont aucun moyen, je vous exhorte à se donner la main pour venir en aide à ces malades. J’ai une ambition aujourd’hui, c’est celle d’aider les autres, mais je ne pourrais y arriver sans votre aide » a-t-il conclu.

Rappelons que plusieurs artistes vedettes du pays prendront part à ce diner-gala humanitaire, notamment Kerfala Kanté, Sékouba Kandia Kouyaté, Petit Kandia, Azaya, Lama Sidibé et le groupe Banlieuzart.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin