Code, GuinéeLa trentaine révolue, s’exprimant en langue locale maninka, une dame qui dit s’appeler Fatoumata Kéita a tenté de se donner la mort, hier lundi 23 mai 2016, au quartier Lambanyi, dans la commune de Ratoma, a appris Guineematin.com, du conseil de quartier local.

Les faits se sont produits aux environs de 17 heures quand la dame en question s’est jetée dans la boue, située en dessous du pont qui sépare les quartiers de Nongo et de Lambanyi. Selon monsieur Alkali Bangoura, secrétaire administratif au conseil de quartier de Lambanyi, ce sont des jeunes gens qui l’ont interceptée à temps : « elle a plongé dans l’eau sale et commençait déjà à s’embourber lorsque les jeunes sont intervenus pour la tirer de là. Après, ils l’ont déposée ici au siège du conseil de quartier, elle était très sale. Nous l’avons interrogée et elle nous a dit qu’elle s’appelle Fatoumata Keita. Elle a ajouté qu’elle voulait se donner la mort parce qu’elle avait un problème en famille, mais qu’elle ne pouvait en parler à personne. Elle nous a donné trois numéros de téléphone qu’on a appelé. Mais, chaque fois, le correspondant nous répond ne pas du tout la connaître. On a tout fait pour qu’elle mange, impossible. Elle n’a bu que de l’eau et répétait sans cesse qu’elle voulait se donner la mort », a expliqué le responsable local.

Selon nos informations, le chef de quartier a aussitôt alerté le président de la délégation spéciale de Ratoma qui a conseillé de déposer la dame au commissariat de police de Petit Simbaya pour la suite des enquêtes.

Par la suite, elle a été envoyée au centre médical « Le Flamboyant ». Mais, les choses n’ont pas bien tourné, selon Monsieur Alkhaly Bangoura : « c’est ce matin qu’une ambulance a déposé la dame ici encore à un moment où il n y avait personne au siège du conseil de quartier. Ils l’ont laissée là et sont partis. Donc, quand on a appris ça, on s’est retrouvé pour alerter les autorités. La Croix Rouge nous a dit que ce n’est pas son travail. Alors, d’autres autorités ont été contactées et les sapeurs pompiers sont arrivés ce mardi vers 18 heures pour envoyer la femme à Donka. Nous pensons qu’ils iront à la psychiatrie, parce que la femme n’a pas l’air normal », a-t-il ajouté.

Selon des témoins trouvés sur place par Guineematin.com, la femme a dit venir du quartier Simbaya-Cantine.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin