Mamou : le ministre Yéro Baldé veut faire de l’institut une référence dans la sous région

ministre Abdoulaye Yéro BaldéComme nous l’annoncions précédemment, dans le cadre de son séjour de travail à l’intérieur du pays, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique est arrivé hier, mardi 24 mai 2016, dans la préfecture de Mamou. Après son accueil à la maison des jeunes, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé et sa suite, accompagnés des autorités administratives de Mamou, se sont rendus à l’institut supérieur de technologie de Mamou, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Dans ce temple du savoir, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a entamé sa mission de prise de contact par une visite des installations pour s’enquérir de l’état des infrastructures et la qualité des équipements que possède cet institut.

Visiblement satisfait, le ministre Yéro Baldé, a exprimé sa fierté de voir cette école émerger dans un système éducatif qui bat de l’aile depuis des décennies. « Nous allons tout faire pour soutenir votre école qui fait des progrès. Au moins, on peut dire qu’en Guinée, il y a quelque chose qui marche au niveau de l’enseignement supérieur. N’oubliez pas que dans notre pays, le système éducatif bat de l’aile depuis des décennies et le niveau d’instruction a baissé pour plusieurs raisons. Mais, si dans ce dessert de mauvais enseignements, un institut comme le vôtre émerge, ça fait plaisir. Nous allons nous battre pour que cette école soit une école d’excellence, une référence dans la sous région », a expliqué le ministre Baldé, sous les applaudissements des étudiants.

Interpellé par ces derniers sur l’épineuse question des tablettes que le gouvernement a promis aux étudiants, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé a laissé entendre que les tablettes ne sont pas gratuites. Au contraire, les étudiants doivent avancer une partie du montant et l’Etat va subventionner le reste. « Vous savez que les tablettes ne sont gratuites » ? Interroge le ministre Baldé. « Oui », répondent les étudiants. « Vous êtes prêts à financer une partie et l’Etat va subventionner le reste » ? Interroge encore le ministre Baldé. « Oui » répondent de nouveau les étudiants.

« Si vous êtes prêts, je suis entrain de discuter avec les banques. Et, lorsqu’on a cette avance, les banques complètes. On commande les tablettes, ensuite on vous les livre et le reste vous payez petit à petit », dit le ministre Abdoulaye Yéro Baldé.

Après avoir demandé du courage aux étudiants, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé et sa suite ont pris la direction de la préfecture de Dalaba où ils étaient attendus.

De Mamou, Mamou Bailo Keïta pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622972722

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS