En tournée dans les différentes institutions d’enseignement supérieur et les centres de recherche et de documentation du pays, le ministre guinéen de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a été accueilli hier, mercredi 25 mai 2016, dans la cité de Karamoko Alpha de Labé, a constaté Guineematin.com à travers sa correspondante locale.

Lancées depuis plus d’un mois, ces tournées entreprises par le ministre Abdoulaye Yéro Baldé s’inscrivent dans la logique de s’enquérir des réalités des établissement d’enseignement supérieur et mieux situer les enjeux pour ensuite prendre des décisions qui conviennent.

Accompagné de certains cadres de son cabinet, du directeur national de l’enseignement public, ainsi que des autorités administratives et des responsables des forces de maintien d’ordre de la région, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé a visité les deux universités de la place, notamment l’Université privée Amadou Dieng et le centre universitaire de Labé, situé dans la sous-préfecture de Hafia, à 22 km du centre ville de Labé.

Pendant cette visite, le ministre a dressé un regard critique sur le système éducatif guinéen avant  de préciser que les déficits dont souffrent les deux universités publique et privée de la région administrative de Labé sont similaires à ceux  des établissements d’enseignement supérieur jusqu’ici visités. Parmi les déficits énoncés par le ministre, figurent l’insuffisance d’enseignants qualifiés et d’infrastructures universitaires dignes de nom.

« Il y a toujours la question bassinante d’enseignants qui se pose. On note un manque d’enseignants qualifiés. Certes il y’a de bons enseignants  mais ils sont en nombre très réduit. Il y’a aussi des problèmes d’infrastructures et d’équipements. Et retenez que ces insuffisances sont communes  à toutes les universités que j’ai visitées » a constaté le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Cependant, malgré ces insuffisances auxquelles des pistes de solutions ont été suggérées,  le ministre n’a pas manqué de salué l’effort que ne cessent de fournir les autorités universitaires afin de hisser leurs institutions parmi les meilleures de la nation ainsi que de la sous région.

« Nous avons noté des améliorations à Labé. Il y’a des progrès dans les universités de Labé en matière d’équipements et d’infrastructures. C’est le cas notamment des centres informatiques et des laboratoires. Mais, il faut faire encore plus nous allons nous y employer car c’est notre devoir de fournir une formation de qualités à nos enfants et jeunes pour qu’ils soient compétitifs sur la scène internationale. Egalement, il faut combler le gap de déficit d’enseignants qualifiés en accélérant la formation des formateurs. Surtout améliorer les cadres de vie des étudiants et enseignants » a-t-il  salué et suggéré

Outre ce constat et ces suggestions, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé a également annoncé la construction et l’équipement de plusieurs universités dignes de nom ainsi que la valorisation des enseignants compétents et expérimentés qui seront à la hauteur des espérances.

Par ailleurs, M. Baldé a aussi mis un accent particulier sur des projets qui permettront d’améliorer l’employabilité des étudiants guinéens. Ces projets vous seront  épluchés dans un prochain article.

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin