Jalousie à Hérico (Lélouma) : elle arrose de l’eau chaude à sa rivale

Justice_Paix_LéloumaAprès avoir nourri des doutes sur une éventuelle relation amoureuse entre son mari et une autre femme, la deuxième épouse d’un polygame aurait décidé d’exprimer sa jalousie, en versant de l’eau bouillante sur la supposée amante de son mari. Les faits se sont déroulés hier, dimanche 29 mai 2016 à Hérico, une sous préfecture de Lélouma, a appris Guineematin.com d’une source officielle.

Selon le commissaire de Hérico, le Capitaine Mamadou Ciré Diallo, la victime, Fatoumata Diouldé Diallo, âgée d’une trentaine d’années, se rendait dans un village de Hérico pour récupérer de l’argent qui lui aurait été envoyé pour les frais de voyage de son jeune frère à Banjul. Après un long trajet, cette dernière aurait décidé, compte tenu de la tombée de la nuit, de faire escale à Makarin afin de se reposer pour ensuite continuer son périple le lendemain. Ayant été reçue par une connaissance à elle qui se trouve être la coépouse de l’auteur de ce crime, Fatoumata Diouldé Diallo aurait été hébergée dans une chambre qui lui aurait été aménagée a cet effet. C’est donc dans ce sommeil et à l’absence de sa coépouse qui serait partie regarder un film, qu’Adama Diouldé Bah, également la trentaine, après avoir soupçonnée que l’hôte soit la maitresse de son mari, aurait cherché la clé de secours de la chambre dans laquelle la femme a été hébergée. Entre temps, elle aurait bouilli de l’eau qu’elle aurait subséquemment déversée sur tout le corps de Fatoumata Diouldé Diallo qui a été surprise dans son sommeil.

A en croire au capitaine Mamadou Ciré Diallo, cette attitude de jalousie aurait occasionné plusieurs brûlures et cloques sur le visage, le ventre, la poitrine, le dos et autres parties du corps de Fatoumata Diouldé Diallo. Aux regards de la gravité des blessures, la victime a été évacuée sur Conakry, le même jour, hier, dimanche 29 mai 2016, aux environs de 19h, pour des soins intensifs.

Pour ce qui concerne l’auteur du crime, Adama Diouldé Bah, le commissaire de Hérico a dit qu’elle été appréhendée et mise à la disposition du commissariat central de Lélouma où elle serait derrière les barreaux.

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS