Accident de Ratoma : un mort et quatre blessés au moins (constat et images)

accident d'une citerne à ratoma (14)Comme nous l’annoncions précédemment, un grave accident s’est produit hier nuit, mardi 31 mai 2016, aux environs de 20 heures TU, à Ratoma centre, entre le domicile de l’homme d’affaires Elhadj Ousmane « Sans Loi » Baldé et la station TMI, sur la route Taouyah-Kipé. Sitôt informé, Guineematin.com y a dépêché un de ses reporters pour faire le constat.

Selon les différents témoignages recueillis sur place, il y a une victime identifiée : madame Koffi, une dame de nationalité ivoirienne. Mais, contrairement au premier témoignage que nous avons diffusé, elle n’est pas enseignante. La défunte est une vendeuse de bouillon devant une salle de jeu, a expliqué à Guineematin.com madame Aminata Sanoh, une voisine de la défunte.

D’ailleurs, madame Sanoh dit avoir prévenu sa voisine quand elle se levait pour fuir peu avant l’accident mortel ; mais que feue madame Koffi n’a pas pu se lever pour bouger de là où elles étaient assises toutes deux ! Elle a alors été percutée par le camion qui l’entraînera jusqu’au niveau du mur où il lui est tombé dessus.

Après plusieurs tentatives infructueuses, devant les agents de la police, de la gendarmerie et des sapeurs pompiers, c’est après minuit qu’une grue parviendra à soulever le camion citerne et on a alors pu ramasser le corps broyé de la défunte vendeuse. A voir son corps, ses enfants sont inconsolables ! Ils venaient de perdre subitement leur chère maman, mais ils ont surtout eu du mal à supporter la vue de ce corps déchiqueté par cette folle citerne dont la « disparition » du chauffeur est devenue l’autre énigme. Considéré jusque-là comme « mort dans l’accident », aucune trace du chauffeur n’a été retrouvée lorsque le camion a été soulevé. Désormais, plusieurs personnes pensent qu’il a dû s’échapper au moment où tout le monde disait qu’il était coincé sous le camion…

Justement, si on ignore pour le moment les causes réelles de ce grave accident, beaucoup de ceux qui ont confié leurs sentiments à Guineematin.com cette nuit (du mardi à ce mercredi 1er octobre 2016) parlent d’excès de vitesse et de défaillance technique avec les freins qui auraient lâché…

A suivre !

Moussa Baïlo Barry était à Ratoma pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS