Un mort et un blessé grave dans un accident à Boké : les jeunes dans la rue !

BokéUn accident de circulation s’est produit au centre ville de Boké, ce jeudi 02 Juin 2016, dans les environs de 11H 30’ au niveau du carrefour Dembaya. L’accident a entraîné un mort et un blessé grave, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon les informations recueillies sur place, c’est une voiture Renault 21, en provenance de Sangaredi, qui a percuté deux jeunes filles qui traversaient le carrefour Dembaya. Les deux ont immédiatement été transférés à l’hôpital régional de Boké, situé à quelques mètres du lieu de l’accident. La première, Nafissatou Dansoko, âgée de 9 ans, a rendu l’âme et sa copine, Hadja Cissé, est gravement blessée.

Protestant contre cet accident, les jeunes du quartier sont sortis massivement pour barricader la route des deux côtés du carrefour à l’aide des gros bois et des pierres. Ces jeunes ont bloqué la circulation pendant plus d’une heure en réclamant la mise en place des « dos d’âne » sur cet axe pour minimiser les risques d’accidents.

Interrogé à chaud par Guineematin.com, monsieur Aboubacar Dramé, frère de la défunte, a dénoncé : « il y a trop d’accidents de ce côté. Mais, cette fois-ci, tant que les autorités locales ne viennent pas mettre des « dos d’âne » nous ne lèverons les barricades. En tout cas, si les travaux ne commencent pas d’ici le soir, nous descendrons demain encore dans la rue », a-t-il lancé.

Interpellé sur la situation, le président de la délégation spéciale de Boké, monsieur Modibo Fofana, est venu rassurer la population en colère qu’il mobilise le service des travaux publics et la police routière pour que les « dos d’âne » soient mis en place d’ici le soir. Entouré d’une foule très agitée, monsieur Modibo Fofana a rassuré : « je prends l’engagement que d’ici le soir, votre demande sera satisfaite. J’ai joint le directeur des travaux publics et les techniciens de la police routière pour le démarrage des travaux d’ici ce soir. Si vous ne trouvez pas les dos d’âne ici demain, appelez moi », s’est-il engagé. Une déclaration qui a permis de débloquer provisoirement la situation. Les jeunes ont ainsi dégagé le barrage en espérant sur les promesses de monsieur Modibo Fofana.

Quand au chauffeur qui a commis l’accident, la gendarmerie a été très prompte de le retirer du milieu de la foule en colère pour le placer dans un lieu sûr, en attendant la fin des enquêtes de la police routière.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS