poulets, ferme C’est la première fois que les fermes de Labé sont confrontées à une perte d’une telle ampleur. Cette catastrophe aurait débuté 18 jours après la livraison des poussins par le fournisseur. En moins d’une semaine et pour des raisons non encore élucidées, au total 4 fermes ont perdu, près de 15 mille poussins. C’est en tout cas ce que, Baldé Mamadou Diouldé, une des victimes, a confié à Guineematin.com à Labé.

A lui seul, monsieur Baldé Mamadou Diouldé déplore jusqu’à la date d’hier, dimanche 05 juin 2016, le coulage de plus de 2 mille 500 poussins en trois jours et parle d’une perte monétaire de 95 millions de francs guinéens.

« Hier, dimanche, de 8 heures à 15 heures, nous avons perdu 250 poussins, avant-hier samedi, nous avons perdu 1280 poussins et le vendredi dernier, ce sont 1280 poussin qui ont aussi succombé. C’est vraiment un désastre car c’est la première fois que nous sommes confrontés à une telle catastrophe dont la valeur monétaire s’étend à 95 millions de francs guinéens. Nous avons tout perdu, pire, les poussins continuent à mourir» a déploré l’aviculteur.

Sur la question de savoir quelle est la raison de la mort subite de ces milliers de poussins, monsieur Diouldé Baldé s’est montré un peu perplexe. Cependant, il pense à la qualité des poussins qui selon lui, a été mauvaise dès la livraison.

« Nous avons fait assez de commandes avec des anciens fournisseurs, mais jamais on a eu de tels problèmes. C’est donc bizarre qu’avec le présent fournisseur qui est aussi vétérinaire, Dr Souley Wan, la première livraison qu’il nous a livrée, engendre toutes ces pertes. Certains parlent de la maladie du ‘’Gomboro’’. Mais, moi, je crois que c’est plutôt le produit (les poussins) qui n’est pas de bonne qualité », a-t-il indiqué

Pour cerner les véritables raisons qui sont à l’origine de cette énorme perte de ses poussins, il a dit être déterminé à mener le combat jusqu’au bout. Pour ce faire, il n’exclut pas de recourir à la justice.

« Nous les victimes, nous voulons la vérité sur la maladie ou sur la cause réelle de notre perte. Et, rassurez vous que nous allons nous battre pour savoir de quoi il s’agit. Si le laboratoire que nous avons contacté après analyse nous donne comme raison, une quelconque maladie, on se remettra à Dieu. Mais, si le laboratoire fait cas de la mauvaise qualité des poussins, j’intenterai une action judiciaire contre le fournisseur, Dr. Souley Wan… », a précisé monsieur Baldé Mamadou Diouldé.

Pour sa part, interrogé par la rédaction régionale de Guineematin.com à Labé, le fournisseur, Docteur Souley Wan, a d’abord reconnu la catastrophe qui gangrène les fermes, mais a démenti l’information faisant état de la perte de 15 milles poussins en moins d’une semaine. Egalement, écartant l’hypothèse mettant en cause la qualité de ses poussins, Dr. Wan dit être prêt à faire face à une éventuelles poursuite judiciaire à cet effet. ‘‘Je n’ai rien à me reprocher, car je n’ai pas vendu de mauvais poussins, de surcroît, ce n’est pas ma première livraison. Ce n’est pas 15 milles poussins qui son décédés. Les poussins n’ont pas fini de mourir s’ils doivent mourir. Certes, on peut parler de 8 mille 500 décédés, mais on n’est pas à 15 mille. Je n’ai rien à me reprocher et je ne craints pas de poursuite judiciaire’’, a dit le fournisseur.

Pour l’instant, un laborantin aurait été engagé pour élucider les raisons de cette perte et stopper la catastrophe qui continue de faire des ravages dans ces fermes. Cependant, certains sont déjà pessimistes quant aux résultats que pourrait donner ce laborantin. Certains accusent ce dernier d’être déjà corrompu par le vétérinaire et fournisseur des poussins, Dr. Wan…

Affaire à suivre !

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin