Elhadj Mansour Fadiga

Elhadj Mansour Fadiga

Président de l’Union des Oulémas de Guinée pour la culture et la science, président du conseil islamique pour le développement et les actions humanitaires, responsable des émissions islamiques à la RTG Koloma et premier imam de la mosquée Bilal de Nongo, Elhadj Mansour Fadiga a bien voulu répondre aux questions de Guineematin.com sur le jeûne du mois saint de Ramadan. Les actes qui peuvent gâter ou carrément annuler le jeûne, les comportements à adopter pendant ce mois saint, les personnes exemptes de jeûner ont été entre autres points débattus au cours de notre entretien.

Décryptage !

Guineematin.com : expliquez-nous le contenu de ce mois saint de ramadan ?

Elhadj Mansour Fadiga : D’abord, je tiens à vous remercier. C’est la première fois que je m’adresse à travers votre site. Je prie Dieu qu’il guide nos pas, que ça soit un site de bonheur, de bon comportement, d’éducation pour les musulmans et surtout la génération future, amen !

Le mois saint de Ramadan est le quatrième pilier de l’islam. Le prophète (PSL) nous dit que l’islam est bâti sur 5 piliers, à savoir : la profession de foi, faire les cinq prières par jour, s’acquitter de l’aumône et la de zakate, gêner le mois saint de Ramadan et enfin faire le pèlerinage à la Mecque.  En ce qui concerne ce 4ème pilier, il y a 7 versets  du saint coran qui l’explique. En commençant par les versets de 183 à 187 du chapitre la vache, 2ème chapitre du saint coran. Il est dit que vous qui avez cru et qui ont la foi en Dieu, le jeûne vous est prescrit comme il a été  prescrit aux gens qui vous ont précédés. Et, cela, pour que vous ayez la piété afin que vous arriviez à éviter l’enfer. C’est en l’an 2 de l’hégire  (l’immigration du prophète Mohamed (PSL) que le jeûne a été légiféré dans l’islam. Durant les 13 années que le prophète (PSL) est resté à la Mecque, jeûner le mois saint de Ramadan n’était pas légiféré. C’est à partir de l’an 2 de l’hégire que cela nous a été imposé.

Guineematin.com : Qui peut être exempt de jeûner ? Autrement dit qui doit jeûner et qui ne le doit pas ?

Elhadj Fadiga : C’est un devoir obligatoire de jeûner ce mois pour tout musulman qui est dans les conditions. Les musulmans qui peuvent être exempts sont les voyageurs, (s’il veut au cours de son voyage, il jeûne, s’il ne veut pas il mange pour payer après), les vrais malades, la femme nourrice, la femme enceinte, les  vieillards fatigués qui ne peuvent pas supporter le jeûne, les personnes qui ont des maladies incurables. Excepté ces gens- là, tous les musulmans ayant l’âge requis doivent jeûner.

Quels sont les comportements qui peuvent gâter le jeûne ?

A ce niveau, il y a deux problèmes. Il y a des actes qui annulent le jeûne, là il faut le reprendre. Par exemple, celui mange, qui boit qui donne une satisfaction charnelle sciemment, tout ça gâtent et  annulent le jeûne. D’autres comportements n’annulent pas, mais gâtent la récompense. Il jeûne, il ment, il vol, il brigande, ces comportements ne gâtent pas, mais annulent la récompense. Celui qui n’a pas abandonné de mentir, Dieu n’a pas besoin de lui lorsqu’il a abandonné son repas  et ses boissons durant la journée. Pourtant, le prophète (PSL) a dit que celui qui a mangé un seul jour de Ramadan, même s’il passe le reste de sa vie à jeûner, il ne pourra pas récompenser l’unique jour qu’il a mangé.

Quel comportement doit-on alors adopter  pendant ce mois saint ?

Il faut qu’on se comporte très bien. Respecter les prescriptions de l’islam. On remercie Dieu, aujourd’hui, l’islam est traduit dans toutes les langues. Aux commerçants, je les invites de ne pas faire ce mois une occasion pour ramasser de l’argent. Au contraire, ils doivent faire du bien pour amasser la récompense de Dieu. Et, au gouvernement d’aider les fidèles  musulmans qui font plus de 90%  de la population. Aux femmes et aux hommes de s’habiller dignement.

Entretien réalisé par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 664 413 227/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin