Attaque armée à Simambossia: argent, bijoux, habits, plusieurs biens emportés

attaqueDeux familles domiciliées au quartier Simambossia, dans le secteur Simbaya cantine, commune de Ratoma, ont été victimes d’attaque à main armée, dans la nuit d’hier à aujourd’hui, mardi 7 juin 2016, a appris Guineematin.com, ce matin des victimes. 

Selon monsieur Madame Diallo Binta Barry, une des victimes, qui a reçu un reporter de Guineematin.com ce mardi, c’est aux environs de 2 heures du matin que des bandits non identifiés et habillés en tenue militaire ont fait irruption dans son domicile.

« J’ai été alertée par ma fille qui m’a dit qu’il y a du bruit au portail. Quand les bandits sont rentrés, ils ont trouvés ma fille qu’ils ont frappé en lui demandant où se trouve l’argent ? En ce moment, moi, je m’étais enfermée dans les toilettes. Mais, ils ne cessaient de tirer. Finalement, ils ont pu emporter une somme de 1 200 euros, 300 euros appartement à une amie, du franc guinéen, mes bijoux et des habits », a-t-elle expliqué, précisant que les assaillants étaient munis d’un pick-up, accompagné d’un guide.

Pour sa part, Elhadj Ibrahima Diallo, le deuxième imam de la mosquée du même quartier, a aussi été victime de ces bandits. « C’est hier nuit qu’ils ont cassé mon portail, j’ai vu rentrer un nombre de bandits que je ne peux pas compter. Ils m’ont demandé de leur donner de l’argent, je leur ai dit que je suis un imam et que je n’avais pas d’argent. Parmi les bandits, un portait un gilet. Ce dernier m’a dit de donner l’argent qu’on m’a confié pour la rénovation de la mosquée. Donc, j’ai tout donné, y compris ma dépense, les bijoux et autres objets », a-t-il rapporté, disant ne pas connaître la somme totale.

Visiblement très déçu, El hadj Ibrahima Diallo demande aux autorités de faire leur travail de sécurisation des citoyens et leurs biens.

Justement, le chef du quartier de Simambossia, Elhadj Ibrahima Diawara, également interrogé par le reporter de Guineematin.com a dit avoir appelé l’escadron mobil numéro 18 de Cosa qui est venu et a pu blesser un des assaillants et qui serait actuellement détenu dans cet escadron de la gendarmerie de Cosa.

Cependant, El hadj Ibrahima Diawara dit que ces attaques sont récurrentes dans son quartier et dit même avoir vainement sollicité des autorités sécuritaires l’implémentation d’un poste de sécurité dans son quartier.

À suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com 

Tel. : (00224) 621 09 08 18  

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS