Grogne à la Mairie de Mamou : des employés réclament 3 mois d’arriérés de salaires

Le bras de fer qui oppose certains employés de la Mairie de Mamou aux conseillers communaux de ladite commune vient de prendre une autre dimension. Alors que les conseillers communaux s’obstinent de tout décaissement d’argent avant le remplacement du président de la délégation spéciale, ces employés, très en colère et qui réclament le payement de trois mois d’arriérés de salaires, ont haussé le ton ce Mardi 07 juin 2016, tout en menaçant de cadenasser les portes de la Mairie jusqu’à la satisfaction de leur revendication, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.Selon nos informations, ces employés (chauffeurs, planton et les membres de l’équipe communale de salubrité) n’ont pas reçu de salaire depuis le mois de mars dernier. « Ils nous font travailler et ils refusent de nous payer. On n’a pas été payés depuis le mois de mars dernier. Aujourd’hui, nous réclamons le payement de notre argent. Ce n’est pas un don, on a travaillé pour ça. A chaque fois qu’on pose le problème ils (les conseillers communaux, NDLR) nous disent d’attendre où bien ils placent des arguments pour nous soulager. Maintenant, nous sommes fatigués d’attendre. S’ils ne payent pas notre argent, nous allons cadenasser toutes les portes de la mairie afin d’empêcher tout travailleur y compris d’empêcher les conseillers communaux d’accéder à leurs bureaux », a expliqué monsieur Camara Mamadou Pathé, membre de l’équipe communale de salubrité, entouré de ces collègues.

Rencontré sur les lieux par Guineematin.com, un conseiller communal, sous le couvert de l’anonymat, a confirmé cette information, tout en avouant l’impuissance des conseillers communaux à faire face à la revendication de ces salariés.

« Ces employés ont raison de revendiquer. C’est vrai qu’ils n’ont pas été payés depuis trois mois. Mais, tant qu’il n’y a pas d’ordonnateur à la commune, nous ne pouvons rien faire », a confié à Guineematin.com ce conseiller communal.

Décidés à aller jusqu’au bout de leur revendication, ces employés se sont transportés de la mairie au bloc administratif préfectoral pour tenter de rencontrer le préfet, monsieur Mory Diallo, afin qu’il tranche la question.

En attendant la décision du préfet, il convient de noter que depuis l’annulation de l’installation de monsieur Mamadou Alpha Barry dit ‘’Barry Maths’’ à la tête de la commune urbaine de Mamou par le ministre l’Administration du territoire et de la décentralisation, les activités de la Mairie de Mamou restent paralysées.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 97 27 22

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS