Manque de courant à Conakry: le service des passeports momentanément aux arrêts

Cheick Taliby SyllaComme on le sait, Conakry a déjà renoué avec l’obscurité habituelle, malgré l’espoir que le barrage de Kaleta avait suscité. Ce qui est déjà durement ressenti par les consommateurs de la capitale guinéenne et des villes desservies. Et, conséquence de ces délestages, depuis hier, mercredi 06 juin 2016, les activités du ministère de l’intérieur et de la sécurité sont aux arrêts. Et, plus particulièrement, le service des passeports qui a enregistré un retard considérable dans l’enrôlement et la confection des passeports biométriques, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Il faut être dans les locaux du ministère de l’intérieur et de la sécurité pour constater de visu la paralysie dans laquelle les services du département sont plongés par manque de courant électrique.

Sous le hangar abritant le service de traitement des dossiers de demande de passeports, le constat est tout autre. Les longues files d’attente sont lésions visible et l’impatience se lit sur les visages, surtout à cette période de jeûne.

Face à  ces désagréments causés par le manque de courant, Guineematin.com a dépêché un reporter sur les lieux pour tenter d’en savoir davantage. Mais aucun responsable n’a accepté de se soumettre à nos questions.

Néanmoins, selon des indiscrétions, le groupe électrogène que possède le ministère et qui alimente les services quand il n’y a pas d’électricité était en panne. Et cela s’est finalement arrangé au moment où notre reporter était encore sur place.

Une citoyenne, visiblement essoufflée par l’attente en ce mois de Ramadan, annonce avoir passé deux jours sans que la situation ne bouge.

« Je suis fatiguée d’attendre. A chaque instant on vient nous dire de patienter et que tout va rentrer dans l’ordre d’une minute à l’autre. J’ai passé deux jours d’affilée a attendre dans le vide. Au moins s’il n’y a pas de courant, qu’ils allument le groupe », a dit Aminata Barry, venue se faire un passeport.

Au moment où le reporter de Guineematin.com quittait les lieux, à 15 heures précises, le groupe électrogène du ministère de l’intérieur et de la sécurité était finalement réparé et allumé. Mais, le service d’enrôlement et de confection des passeports biométriques n’avait pas véritablement recommencé ses activités.

Mamadou Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél. : 621607907

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS