Labé : deux motos emportées par des malfrats dans un cambriolage de magasin

MotosApparemment, tout le monde n’a pas la même interprétation du mois saint de ramadan ! Si pour certains, le ramadan est un mois béni durant lequel le mal est enfermé et le bien libéré ; pour d’autres, tel n’est pas le cas. Pour preuve, un magasin de vente d’engins roulants, sis à la « gare routière de Lélouma », a été cambriolé dans la nuit de jeudi à ce vendredi 10 juin 2016 dans la commune urbaine de Labé, a constaté sur place Guineematin.com à travers sa correspondante locale.

Selon nos informations, les malfrats auraient profité de l’obscurité et de la pluie qui tombait pour effectuer leur sale besogne à l’aube, aux environs de 4 heures du matin. Ils ont défoncé la porte en endommageant les cadenas avant d’accéder à l’enceinte du magasin. Aucune somme d’argent n’a été emportée, mais les voleurs auraient cambriolé deux motos. L’une, de marque SAFARI et l’autre, de marque PART dernier modèle. Soit une valeur monétaire de près de 11 millions de francs guinéens. « C’est à 4 heures du matin que le gardien m’a appelé pour m’informer. Lorsque je suis venu, j’ai trouvé que la porte a été défoncée et j’ai constaté l’absence de deux motos montées et destinées à la vente. L’une est une SAFARI et l’autre est une PART dernier modèle. Comme je n’y garde pas d’argent, on n’a pas déploré de perte financière. C’est vraiment désolant, surtout pendant ce mois de Ramadan », déploré Mamadou Saliou Diallo, la victime.

Laissant entendre des doutes sur la version du gardien, monsieur Diallo a confié à Guineematin.com : « On a un gardien surnommé Dionga (65 ans), qui est censé sécuriser nos boutiques et magasins. Malheureusement, il n’arrive plus à assumer cette responsabilité compte tenu de sa vieillesse. Selon lui, il était à coté lors du cambriolage. Et, qu’après constat, il aurait poursuivi les traces des pneus des motos volées. Ce qui est bizarre et insensé, car chaque fois que nous sommes confrontés à de tels problèmes, il argue toujours qu’il était à coté. Pire, je me demande comment les voleurs peuvent pousser des motos à 4 heures en ce mois de Ramadan et qu’ils ne soient pas interceptés. Il ne nous a pas donné la bonne version. Cependant, nous (les propriétaires de magasins) sommes entrain de nous concerter pour prendre des décisions idoines », a-t-il  indiqué

Pour l’instant, les présumés voleurs sont en cavale, mais des dispositions seraient prises pour les traquer afin qu’ils répondent de leurs actes.

Par ailleurs, précisons que c’est le deuxième cambriolage perpétré dans la cité de Karamo Alpha Mo Labé, depuis le début du mois du Ramadan. Le premier cas s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi 8 juin 2016 dans une boutique d’alimentation à Bowloko, un secteur du quartier Dow-Sarè.

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS