Me Amadou Oury Diallo : « nous sommes désormais des plaignants dans ce dossier »

Me Amadou Oury Diallo et Me Michel  Sonomou, avocats de Bah OuryComme nous l’annoncions précédemment, le collectif des avocats de Bah Oury étaient face à la presse hier, lundi 13 juin 2016, pour faire un point sur la procédure judiciaire de l’affaire du meurtre de notre confrère Mohamed Koula Diallo, le 05 février dernier. La conférence de presse a été animée par maître Amadou Oury Diallo et Me Michel Sonomou, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters qui était à la maison de la presse.

Dans sa communication, Me Amadou Oury Diallo, un des avocats du collectif est d’abord revenu sur leur dernière conférence de presse, animée le 06 mars 2016. Une conférence au cours de laquelle, il avait dit que le retour en Guinée de Bah Oury était gênant pour certaines personnes au sein de l’UFDG, et qui, pour pouvoir l’éliminer physiquement ont utilisé successivement des étapes.

« La première étape consistait à l’exclure, la deuxième étape consistait à l’empêcher d’y entrer (au siège, Ndlr). Qu’est-ce qui s’est passé réellement ? Quand il a cherché à rentrer au siège du parti, il a été empêché ! Entre temps, il s’est entrebâillé et il a reçu un coup sur la tête. Le but était qu’il tombe et qu’on le tabasse à mort, à l’image des prisonniers qui ont été tabassés à mort dans la prison de Siguiri. La troisième étape, lui donner un coup de poignard ; ce coup de poignard n’a pas atteint monsieur Bah Oury par la grâce de Dieu », a-t-il accusé, précisant que la balle assassine de notre confrère était celle qui était destinée à Bah Oury.

Par ailleurs, maître Amadou Oury Diallo a expliqué que c’est suite au décès du journaliste, Mohamed Koula Diallo, qu’une information judiciaire a été ouverte par le doyen des juges de Dixinn. Et, le collectif des avocats, conforment à la demande de Bah Oury, a introduit une plainte pour tentative d’assassinat, dénonciation calomnieuse, coups et blessures volontaires et complicité au niveau dudit tribunal et s’est constitué partie civile avec jonction des dossiers.

« Vous avez constaté que le doyen des juges a rendu un non lieu partiel et des transmissions des pièces à monsieur le procureur général près la cours d’appel Conakry. Et, dans cette décision, il a fait bénéficier un non lieu à 18  détenus, Et, 5 autres personnes dont 2 détenus et 3 non détenus qui sont activement recherchés par la police ont été retenus d’avoir commis l’assassinat, la tentative d’assassinat et coups et blessures volontaires. Ils ont été inculpés », a-t-il révélé.

Parlant de l’identité de ces personnes inculpée, l’avocat a cité Amadou Sow (un des agents de la sécurité du principal opposant au régime Alpha Condé, Elhadj Cellou dalein Diallo) comme présumé assassin de Mohamed Koula Diallo et de tentative d’assassinat sur la personne de Bah Oury. Algassimou Keita, inculpé pour complicité d’assassinat et tentative d’assassinat. Thiâ’nguel, inculpé pour complicité d’assassinat et tentative d’assassinat. Alphadjo, inculpé de coups et blessures volontaires sur la personne de monsieur Abdoulaye Diallo. Et, enfin, Mamadou Saidou Barry, alias  »Freeman », inculpé de coups et blessures sur la personne de Ibrahima Sory Camara, a-t-il cité.

S’agissant du deuxième dossier, les avocats de Bah Oury reprochent aux nommés Alphdjo Wanindara, Grenade et Freeman d’avoir bastonné les nommés Alassane Bah et Abdoulaye Bah, tous deux proches de Bah Oury au cours d’une réunion que ce dernier ce dernier tenait à Bambéto.

Parlant du troisième dossier, concernant la tentative d’assassinat, complicité, menaces et destruction de biens mobiliers, les avocats de Bah Oury disent avoir porté plainte contre un certain Ibrahima Sory Camara, militant de l’UFDG et un groupe d’inconnus qu’ils reprochent d’avoir attenté à la vie de Bah Oury en caillassant le véhicule de ce dernier.

Enfin, le dernier dossier porte sur l’exclusion de Bah Oury, a dit l’avocat de ce dernier, expliquant que Cellou Dalein Diallo a voulu au départ qu’il y ait une jonction entre la procédure lui opposant à son ancien vice-président et la procédure avec Mamadou Barry…

A suivre !

De retour de la MDP, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS